Episode II : Attack of the Clones

Yves Lafontaine
Commentaires
Les fans de la série (notamment les trentenaires nostalgiques comme moi) se régaleront davantage avec ce deuxième opus — plus sombre, plus tourmenté, plus agressif — qu'avec La Menace Fantôme. C'est du grand cinéma de divertissement, où les effets visuels sont évidemment saisissants. Si la psychologie des personnages est parfois esquissée et l'histoire d'amour un peu niaise et pas toujours crédible, on retiendra la justesse du jeu des deux acteurs principaux : Ewan McGregor, qui donne une vraie cohérence au personnage d'Obi Wan créé par Alec Guiness, et Hayden Christenssen, qui parvient à nous faire imaginer le futur Dark Vador. Plusieurs morceaux de bravoure et des séquences pleines d'humour contribuent à faire d’Épisode II cette communion de groupe en chambre noire où nos regards sont pointés vers des personnages de la mythologie contemporaine. Au-delà des effets spéciaux impeccables, une des grandes réussites de L'attaque des Clônes trouve ses racines dans les personnages permanents de la saga : Yoda, R2-D2, C3-P0. Outre la dérision qu'il apporte, le duo de robots s'offre un show qui préfigure de leur grande histoire à la "je t'aime moi non plus".

Star Wars : Attack of the Clones, de George Lucas.