La grèce

Athènes

L'équipe de rédaction
Commentaires
Le pays est tellement grand et a tant à offrir que je ne sais par ou commencer. Arbitrairement j'ai décidé de séparer ma chronique en deux parties, celle ci portera sur Athènes, le circuit classique, Santorini et bien sur Mykonos. La deuxième partie sera consacré aux îles moins connues ou moins courues mais ayant un potentiel ou un attrait pour la communauté gaie. Commençons donc par Athènes la capitale, cette très grande ville bruyante qui vit à un rythme fou contraste vivement avec la vie paisible dans les îles. La ville au niveau archéologique est de première importance, il suffit de penser à l'Acropole et à son Parthénon, au théâtre d'Hérode Atticus, au temple de Zeus et à l'Agora pour ne nommer que ceux là pour comprendre qu'elle est un incontournable lors d'un séjour en Grèce. Le quartier de la Plaka, le haut lieu du tourisme à Athènes foisonnent de petites boutiques, de restos et de café-terrasses entourés des maisons historiques du plus vieux quartier de la ville. Au bout de ce quartier vous pénétrez dans celui de Monasteraki, spécialisé dans les antiquités où se côtoient brocanteurs, vrais antiquaires et bric à brac. Les rues sont plus animées les fin de semaines lors des grands marchés aux puces.

Si vous préférez un quartier plus branché, c'est celui de Kolonaki qu'il faut visiter. En plus des grands noms de la mode et du design internationaux, des noms locaux au talent indéniable. Une partie des bars gais se retrouvent dans ce quartier mais la grande majorités des établissement pour gais et lesbiennes sont aux alentours de Omonoias Square. La vie nocturne y est généreuse, parfois trop et les dieux grecs abondent.

Les saunas, assez différent des notres sont plus populaires auprès des autres européens, qu'à cela ne tienne car bon nombre de cafés, de discothèques et de bars sauront répondre mieux à vos attentes. Au niveau des musées, vous avez l'embarras du choix, il y en a au delà de 30 à athènes mais s'il n'y en a un qu'il faut absolument voir c'est le Musée National d'Archéologie, qui possède la plus belle collection d'artéfacts de toute la Grèce. Le Musée Cycladique mérite aussi le détour et selon vos goûts personnels peut être ceux de la monnaie, de la guerre, des traditions populaires, de la poterie et plus encore.

Circuler dans Athènes relève parfois de l'exploit, le traffic est lourd, les chauffeurs impatients et quand la température dépasse les 26°, un épais nuage de polution flotte parfois au dessus de la ville. Cette image moins idyllique ne m'a jamais empeché d'adorer cette ville. Un conseil en passant, rien ne vaut les déplacements à pied, de toute façon les sites d'intérêts sont souvent concentrés dans le même secteur. Ce que j'ai fait souvent c'est de prendre un taxi de l'hôtel jusqu'au site le plus loin et je visitais les autres en revenant vers l'hôtel à pied.

Le coût de la vie est très raisonnable à Athènes mais comme partout ailleurs, evitez de manger ou acheter dans les quartiers touristiques comme la Plaka. Si vous êtes un peu archéologue dans l'âme ou fervant d'histoire, un circuit dans le Péloponèse est tout indiqué, vous y verrez entre autre le théâtre d'Epidaure, le site archéologique de Mycène, Olympie le berceau des jeux olympiques, le Canal de Corinthe construit en partie par l'Empereur Néron et Delphes, à mon avis le plus beau site archéologique de la Grèce.

Si vous avez la chance de vous rendre au nord du pays, dans la région de Kalambaka, vous y verrez les Météores ces immenses pitons rocheux sur lesquels des moines ont construit de merveilleux monastères, popularisés ces dernières années par un film de James Bond.

DES CONSEILS PRATIQUES SI VOUS ALLEZ EN GRÈCE:

1-) Les cartes de guichets fonctionnent partout pour autant que votre "NIP" soit de 4 chiffres ceux à 5 chiffres ne fonctionnent qu'à certains guichets. Le taux de change par guichet automatique est meilleur qu'à la banque.

2-) Les grecs ne sont pas toujours très souriant sur le continent, dans les îles ils sont plus relax mais enfin c'est dans leur habitude d'être brusques et directs. Si vous avez un problème, ne hurlez pas et ne soyez pas trop agressif, ça ne peut qu' envenimer les choses (vous n'avez même pas idée).

3-) Éviter de changer de l'argent dans les banques (c'est long et compliqué). Optez pour le comptoir de votre hôtel qui a souvent le même taux, mais vérifier la commission qu'ils perçoivent car elle peut être très élevée. Les bureaux de change prennent souvent de grosses commissions (vérifiez).

4-) Si vous avez des chèques de voyage American Express, allez les changer dans un de leurs bureaux, car ils ne prennent pas de commission.

5-) Les cartes de crédits sont acceptées à peu près partout. Mais si vous négociez les prix, attendez-vous à ce que le commercant exige le paiement en monnaie locale. Souvent dans les boutiques on vous donne deux prix, un en payant par carte de crédit et l'autre en payant comptant (moins cher).

6-) Partout en Grèce on peut négocier ses achats, il ne faut pas vous géner pour faire baisser les prix, au pire ils peuvent vous dire non.

7-) Faites attention quand vous achetez des polos et des t-shirts. La qualité des produits peut être douteuse et vous pouvez vous retrouver, après un seul lavage, avec un t-shirt pour enfant. Si le tissu est mince au toucher oubliez ça ou prenez un XXL pour en faire un "small".

8-) Faites vos achats de souvenirs à Athènes le vendredi. Ne me demandez pas pourquoi mais je l'ai essayé à trois reprises et ils sont plus flexibles pour négocier le vendredi que les autres jours. Dans certains cas ils vous abordent carrément en vous offrant 10 , 15 et même 25% de rabais .

9-) L'eau est potable en Grèce mais je conseille aux gens plus sensibles à la "tourista" de ne boire que de l'eau embouteillée. Tous les kiosques à journaux en vendent et elle est moins cher.

10-) Les taxis sont négociables aussi et SVP demandez le prix de la course avant de monter dans le taxi , n'essayez pas de négocier après être monté dans le véhicule, il est trop tard. Ayez toujours sur vous le dépliant de l'hôtel où vous séjournez car beaucoup de chauffeur ne parle ni anglais ni francais et ça devient compliqué parfois de se faire comprendre (une image vaut mille mots). Ayez toujours le montant exact de la course car les chauffeurs de taxis n'ont jamais de monnaie...mon oeil.

11-) Le transport par traversier est le moyen le plus simple et le plus économique pour voyager en Grèce sauf dans le cas de la Crète, de Rhodes, Lesbos et Skiathos où je conseille fortement de prendre les vols d'Olympic Airways. C'est très facile et surtout très rapide. Un vol Athènes - Lesbos ne dure que 35 minutes et coûte environ $70.00 par sens. Un traversier pour la même destination coûte environ $80.00 et dure 9 hrs.

12-) Comment reconnaitre si un grec est gai ou pas: et bien je n'en ai aucune idée mis à part quand ils sont dans les bars gais. J'ai fini par me demander si je paranoyais car les grecs draguent beaucoup (j'ai vu des tas de gars se retourner pour voir passer une fille après avoir "cruiser" un gars).

13-) Mon dernier conseil, on dit souvent "A Rome fait comme les romains" et bien en Grèce ne faites pas comme les grecs. Soyez ferme mais poli, ne vous laissez pas diriger et affirmez-vous car ils sont très contrôleurs de nature. N'acceptez pas qu'on décide pour vous.

Avant de terminer cette chronique j'aimerais vous parler d'un hôtel que nous offrons et où j'ai habité durant mon séjour à Athènes, c'est l'hôtel Acropolis Select dans la Plaka. Je ne le connaissais pas et j'ai été plus que ravi par cet établissement. Il a été refait à neuf complètement, les chambres sont petites mais très belles. Le lobby et son bar sont très modernes et sa petite salle à manger a un charme fou. Sa situation privilégiée à deux pas de la zone animée de la Plaka, collé sur l'Acropole, à 2 min. du temple de Zeus et à distance de marche de la zone gaie (10 min. à pied) en fait un point de départ idéal pour découvrir la ville. Cet hôtel est un bijou que je vous recommande chaudement.