Release

Pet Shop Boys

Commentaires
Près de trois ans après l’excellent Nightlife, avec le très gros tube New York City Boys, les garçons de l’animalerie viennent de faire paraître Release, un compact qui pourrait faire parler d’eux un peu. Or, c’est davantage un pièce, The Night I Fell In Love, qui attirera l’attention. En effet, elle raconte une nuit d’amour passionnée entre un très jeune fan et un rapper américain réputé homophobe, ami de Dr Dre. Voyez le portrait? La pièce est amusante de par son second degré, mais les Pet Shop Boys disent avoir voulu casser un peu de sucre sur le dos d’un artiste dont ils sont toutefois des fans. Selon Neil, le "génie" d’Eminem est de prendre la peau de personnages qui dressent en fait un portrait sévère de l’Amérique. D’où l’idée de prendre les traits d’un jeune homme qui nous montrerait un autre visage, certainement fictif, mais clairement réjouissant de celui par qui le scandale arrive. Bon, voilà pour l’anecdote. Mais les Pet Shop Boys, avec leur musique kitch si caractéristique, ne font pas flèche de tout bois. Ayant délaissé la disco, le house et la pré-techno qu’ils affectionnaient depuis quelques années et étant retournés à des bases plus pop tranquille, ils semblent avoir renoué avec un style plus proche de celui de Behavior (le superbe disque qui renfermait, en 1990, Being Boring). Mais on ne peut pas dire que, cette fois, la sauce prenne vraiment. Les paroles généralement très tristes (il faut entendre Love Is A Catastrophy!), les mélodies mélancoliques et souvent plutôt faciles, sans oublier une réalisation et des arrangements qui les font retourner très loin derrière (que dire des affreux claviers!). Voilà les ingrédients d’un de leurs compacts les moins réussis. Mais ne nous inquiétons pas : ce n’est pas la première fois qu’ils errent, mais ils reviennent toujours plus forts. Il faudra cependant attendre.