Rebelles (Lost & Delirious)

Yves Lafontaine
Commentaires
Quand la timide Mary, nouvelle élève d’un collège privé anglophone où les jeunes filles de bonne famille sont amenées à parfaire leur éducation, surprend ses deux compagnes de chambre en train de s'embrasser, sa naïveté lui fait dire "qu'elles doivent être en train de s'exercer pour les garçons". L'histoire tourmentée que vivront Paulie, une impétueuse "libre d'esprit", et Victoria, fille de famille riche, est ainsi vue à travers le regard d'une jeune femme qui, le jour où elle comprend qu'en réalité, ses deux nouvelles amies sont amoureuses l'une de l'autre, tentera de les "protéger" du mieux qu'elle peut en offrant à ces dernières une amitié complice. L'entourage n'est toutefois pas aussi conciliant et tout dérape quand la liaison sentimentale devient connue. Pour la toute première fois, la réalisatrice d'Anne Trister, d’À Corps perdu et d’Emporte-moi signe une oeuvre dont elle n'est pas l'auteure. Mais Lost and Delirious s'inscrit tout de même parfaitement dans la démarche artistique de Léa Pool. On y retrouve les caractéristiques ayant marqué son cinéma avec, cette fois, une nouvelle façon d'aller au bout du romanesque. Parce qu'il évoque l'idéalisme d'une période de la vie où s'offrent encore toutes les possibilités, Lost and Delirious est un film très émouvant. (Rebelles / Lost & Delirious Dist.: Films Seville. Offert en DVD et VHS.)