Les silences du désir (In the Mood For Love)

Yves Lafontaine
Commentaires
Comme Happy Together, qui nous racontait la fin d'une histoire d'amour entre deux hommes et la naisssance d’une autre, Les silences du désir (In the Mood for Love) mélange la chorégraphie des corps qui s'aimantent et se séparent, l'image aérienne d'êtres qui se croisent et s'évitent. Mais cette fois-ci, chaque plan révèle l'absence, le non-dit, l'imperceptible et l'invisible. À Hong-Kong, en 1962, un journaliste, Chau, emménage avec sa femme dans un nouveau logement d’un immeuble occupé par des Shangaïais. Il y rencontre Li-Chun, une ravissante jeune femme qui vient elle aussi d'y emménager avec son époux. Celui-ci, représentant d'une société japonaise, est régulièrement absent. Lui-même souvent seul, Chau passe de plus en plus de temps avec Li-Chun, jusqu'au jour où tous les deux découvrent que leurs époux respectifs sont amants... Dès lors, Li Chun et Chau essaient de comprendre comment cette histoire d'amour et d'adultère a pu commencer. À travers ce petit jeu, ils tombent eux aussi amoureux l'un de l'autre. Subtil, Les silences du désir égare ce "couple malgré lui" dans les méandres d’un jeu dangereux où l'on tombe amoureux, où la culpabilité guette et où l'on ressent un immense vide sans l'autre. Un bijou qui nous laisse à bout de souffle. (In the Mood For Love. Dist.: Films Seville. Offert en DVD et VHS.)