Foyers et cocooning

Plus qu’un petit réchaud, un art de vivre

Claudine Metcalfe
Commentaires
Le feu a permis aux humains de survivre. Depuis toujours, le feu fait partie de nos vies. Si le foyer était jadis le coeur de la maison, il reprend aujourd’hui ses airs de noblesse. Avec la vie moderne, le feu ne représente plus la cuisson ni la chaleur de nos habitations. Le feu dans les chaumières est devenu foyer, avec ses côtés agréables et romantiques, et il est devenu élément de décoration intérieure. Une maison avec un foyer a plus de style et de valeur. Pour Carole Morin de la Boutique Chaleur à Longueuil, "le foyer est devenu un must dans les maisons et les condos. Avec la pénurie de logement, les gens deviennent propriétaires et font ce qu’ils ont rêvé sans pouvoir se le permettre en étant locataire : avoir un foyer". Ce qui explique que le marché du foyer a progressé au Québec depuis 10 ans et, surtout, qu’il s’est fait bien des changements! "Les foyers au gaz ou à l’électricité sont propres et sécuritaires, ils sont de vrais meubles décoratifs, tant dans une maison somptueuse que dans un modeste condo! Il y a des foyers pour tous les styles de vie", précise Mme Morin.

Le marché a bien évolué depuis l’ouverture du magasin en 1957! Maintenant, dans les nouveaux projets immobiliers, tant les condos luxueux que les modeste projets, il y a presque tout le temps des foyers dans les modèles de base.

Soulignons que comme le foyer est un élément de décoration plus qu’un instrument utilitaire, le client peut choisir de A à Z son style avec toute une panoplie de décorations : choix du fini, fonte ou émail de couleur pour les poêles et les encastrables; choix de façades et d'encadrements pour les foyers préfabriqués, gypse avec structure de métal, marbre, granite, miroir, métal, faux finis tels que l’imitation de bois, de marbre, le fameux faux fini avec effets de craquelures très en vogue depuis deux ans. Le client peut aussi apporter son dessin original qui sera reproduit sur le manteau du foyer. Comme la plupart des magasins offrent un service gratuit de décoratrice sur place, le choix du foyer se fait comme lorsqu’on choisit une œuvre d’art!

 La nouvelle tendance
Selon Normand Hamel de la boutique Poêles et foyer Rosemont, une nouvelle tendance se dessine depuis un an: le marché du foyer d’ambiance. "Nous vendons énormément d’appareils de beaux designs aux lignes sobres et épurés. Ces foyers se marient majestueusement avec la décoration intérieure. On voit aussi beaucoup de propriétaires qui agrandissent la maison en ajoutant une grande pièce où l’élément central est un foyer." Comme les gais sont très préoccupés par l’esthétisme et le design intérieur, ils représentent une grande partie de la clientèle de la boutique Poêles et foyer Rosemont. "Nous vendons beaucoup à des gens qui demeurent sur le Plateau, dans le Village. Des gens qui recherchent la bonne compagnie, les soirées agréables, qui vivent pleinement le cocooning. Ils veulent un foyer qui offre une belle flamme et qui crée de l’atmosphère. Ils ne recherchent pas l’appareil performant qui sert de chauffage d’appoint, ce que nous retrouvons beaucoup en banlieue", nous explique M. Hamel. Les foyers à quatre faces et les encastrés ayant beaucoup de raffinement sont aussi très populaires. On retrouve aussi dans cette boutique un service personnalisé où des pièces sont faites sur mesures, par exemple un panier particulier pour le bois, un pied pour les instruments, des chenets uniques.

Le prix de la beauté et de
l’efficacité
Il ne faut quand même pas mettre de côté le fait que le foyer offre aussi un apport de chauffage. "Le rendement des appareils de chauffage d'appoint ne se compare pas à ce qu'il était il n'y a pas si longtemps encore", rappelle Carole Morin.

Plus propres et plus performants, les nouveaux foyers sont offerts en plusieurs types et modèles, et les prix diffèrent aussi! Voici un petit aperçu : foyer préfabriqué au bois, de 850 $ à 2500 $; pour les modèles au gaz : de 1700 $ à 3800 $; les foyers encastrables au bois se détaillent entre 1400 $ et 1800 $; les modèles au gaz, vont de 2300 $ à 2800 $; les poêles au bois, de 1000 $ à 3000 $; les poêles de granules, de 1800 $ à 3000 $; et les poêles à l'huile, 800 $ à 3000 $.

Il est important de faire affaire avec un professionnel reconnu, de bien vérifier les normes de sécurité du foyer lors de l’installation et de se renseigner avec la ville pour connaître la réglementation. Il y a donc beaucoup de choses à penser avant de choisir. Par exemple, pour un foyer au bois, il faut disposer de l'espace nécessaire, à l'extérieur, pour entreposer du bois coupé. N’oubliez pas que le bois fait beaucoup de saleté (sur votre beau tapis blanc!). De plus, certaines municipalités en interdisent l'usage; informez-vous. Maintenant, les appareils à double combustion (les brûleurs comportent un système d'allumage indépendant) permettent de mieux brûler le bois et l'émission de particules polluantes est sensiblement réduite.

Le gaz, naturel ou propane, ne comporte pas les contraintes du bois. Les appareils au gaz affichent des performances plus élevées et les flammes ressemblent à s'y méprendre à celles d'un feu de bois, surtout avec les bûches artificielles en céramique. Le gaz naturel est une option intéressante, à la condition d'habiter un quartier desservi par le réseau de distribution. Dans le cas contraire, vous pouvez acheter ou louer une bonbonne de gaz propane. D'autres combustibles alimentent aussi les appareils de chauffage d'appoint : l'huile, l'anthracite et les granules de bois. Les granules de bois sont des petits cylindres faits de particules de bois séchées et comprimées. Une vis sans fin alimente la chambre de combustion et cette vis fonctionne à l’électricité. Plus propres que le chauffage au bois, les granules sont aussi moins polluantes.
Attention à votre sécurité

L’Association des professionnels en chauffage recommande aux consommateurs d’agir avec prudence avec leur foyer. Plusieurs incendies sont causés au Québec par des foyers mal entretenus ou négligés. Les primes d’assurances-habitation sont là pour nous le rappeler! Pour votre sécurité, procédez à un ramonage complet de votre système d'évacuation d'appareil à combustion. Les villes ne devraient recommander que des entreprises de ramonage accréditées par l'APC qui effectuent des ramonages selon des normes précises.
Depuis la tempête de verglas, alors que le poêle à bois s'est avéré l'installation idéale pour assurer une source d'énergie lors des interruptions de courant, les ventes de ces appareils de chauffage d’appoint ont repris de plus belle.

Mais soyez vigilants : des milliers de poêles à bois fabriqués selon les anciennes technologies, (beaucoup plus polluants que les nouveaux modèles) sont en circulation. Les fabricants, de concert avec le gouvernement canadien, ont modifié leurs normes de fabrication. Ce partenariat a entraîné la mise sur pied de campagnes d'information et de programmes de renouvellement des poêles à bois, afin de promouvoir une utilisation plus efficace du bois comme combustible. Les appareils sont désormais plus sécuritaires et plus efficaces.
Nous vous rappelons de faire affaire avec un professionnel qui s’y connaît, il en va de votre sécurité.