La déportation des homosexuels

Benoit Migneault
Commentaires
Fort peu d’ouvrages ont été écrits sur la déportation des hommes gais dans les camps de concentration nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. Probablement parce que seule une infime partie d’entre eux ont survécu et que toujours prisonniers d’une société intolérante, ils ont préféré se taire. À jamais pour la plupart, la mort ayant fait son travail avant même qu’il nous soit donné de recueillir leurs témoignages. On peut donc concevoir l’importance de ce bouquin dans lequel on retrouve pas moins de onze témoignages de survivants qui relatent ce que fut leur existence avant, pendant et après le IIIe Reich. L’idée est fort intéressante puisqu’elle nous donne accès à une peinture sociale de l’époque, et donc nous permet de mieux appréhender les motivations et les sentiments qui animaient ses protagonistes. Il ne faut pas se méprendre: il ne s’agit pas d’un livre sur des victimes, mais d’un ouvrage sur des survivants. Certains prirent une part active dans la résistance, certains survécurent victorieusement aux conditions de vie inhumaine des camps de concentration : chacun a droit à notre respect et à notre compassion. Il est difficile de ne pas réagir émotivement à la lecture de ces témoignages qui sont souvent bouleversants. Certains connurent l’amour alors qu’ils étaient incarcérés, certains héros de guerre furent par la suite traînés dans la boue à cause de leur orientation, certains y laissèrent même leur peau... Un ouvrage puissant, efficace, dont quelques lecteurs trouveront peut-être la lecture insoutenable. Il s’a git néanmoins d’un ouvrage incontournable. Il importe de ne pas ajouter à la condamnation nazie, celle de notre propre oubli.
LA DÉPORTATION DES HOMOSEXUELS : ONZE TÉMOIGNAGES. ALLEMAGNE 1933-1945. Montblanc : H&O, 2000, 153 p.