Miami - Floride

South Beach - Cantate Floridienne

Yves Lafontaine
Commentaires
Lieu d’adoption de Madonna. Endroit de prédilection des grands photographes dans les années 90. Havre pour des douzaines de groupes etniques originaires de toute l’Amérique latine et de l’Amérique du Nord. Terre où les températures atteignent 80º F plus de 300 jours par année. Enfin, secteur unique au monde qui regroupe sans interruption 15 pâtés de maisons de style Art déco (et qui forme en plus le quartier gai). Telles sont Miami et Miami Beach où la vie gaie a connu une transformation dramatique au cours des dix dernières années. Dans les années 80, tout se passait dans le calme, voire en secret et de manière plutôt désorganisée, pour cette collection disparate de bars et de groupes communcautaires. Aujourd’hui, Miami Beach se glorifie de son Gay Community Center, de ses pâtés de maisons gais dans le secteur Art déco, d’organisations politisées activistes et d’une vie nocture brillante qui est en train de rejoindre New York en intérêt et en vitalité.
Ce n’est pas une simple coincidence si South Miami Beach, célèbre pour son architecture Art déco ou SoBe (prononcez «so bee») est devenue le point de mire de la vie gaie dans le sud de la Floride. Autant l’architecture que l’économie de ce quartier furent remises sur pied en grande partie par des adeptes de la sauvegarde du patrimoine et des propriétaires de petites entreprises issus de la communauté gaie.
Puisque les transports en commun offrent un service pitoyable, vous devez louer une auto pour vous déplacer dans le sud de la Floride. Cependant, Miami et Miami Beach ne manquent guère de grands hôtels luxueux, mais réservez vous-même une chambre dans un des petits hôtels déco le long de South Beach. Là, vous serez au centre du tohu-bohu.
Le long du Lincoln Road Mall à South Beach, réservé aux piétons, prolifèrent les cafés-bars, les librairies, les galeries d’art et les boutiques gérées par des gais ou des sympathisants. Plusieurs bars gais parsèment également le secteur situé entre les avenues Collins et Michigan.
Plus au sud sur la plage, ou face à la plage, Ocean Drive, et sa ribambelle de magasins et de bars le long des avenues Washington et Meridian, est l’endroit le plus populaire pour flirter. Aucun voyage dans le sud de la Floride ne serait complet sans passer quelques heures dans le club de danse le plus populaire du coin, le Warsaw Ballroom. Et quoi que vous fassiez, n’oubliez pas vos lunettes de soleil!
Quand les voyageurs gais se promettent une partie de plaisir sous le soleil de Miami, ils se rendent habituellement à South Beach, centre de la communauté gaie de Miami et rendez-vous des touristes.
Même si peu d’endroits où se loger ou manger sont exclusivement gais, toute la région est si populaire auprès des gais que les lieux de rendez-vous hétéros sont tous accueillants, et les voyageurs gais sont en grande partie, sinon en majorité, la source de leurs profits. South Beach est une destination gaie complètement différente de la plupart des centres de villégiature gais traditionnels.Tandis que ces derniers offrent peu d’attraits, South Beach déborde d’énergie et est très à la mode. Elle attire une foule de passage incluant des Newyorkais qui s’y rassemblent les week-ends en hiver, des gars musclés, des circuit queens, des lesbiennes lipstick, et tout le milieu de la mode. La faune des clubs affiche souvent une attitude cinglante et hautaine et la plage semble animée de personnages tirés du catalogue Undergear. Malgré que tout cela demeure intimidant pour les moins fortunés génétiquement parlant et des non-consommateurs de stéroïdes, les voyageurs sophistiqués adorent néanmoins l’amalgame unique issu du choc des culture qu’offre Miami. L’esprit urbain est aussi présent qu’à New York, aussi nonchalant qu’aux Caraïbes ou tendance comme à Los Angeles, avec un certain savoir-faire européen pour faire bonne mesure. Tout cela à proximité de plages sablonneuses des plus blanches et d’une mer d’un bleu étincelant, comme nous les représentent les cartes postales depuis des décennies.
La section de la plage la plus populaire pour les gais se situe au niveau de la 12e rue. Vous ne pouvez la rater. Pour ceux qui préfèrent flâner… Haulover Beach est l’endroit de prédilection. Cette populaire plage nudiste est située dans le nord de Miami. Emprutez Collins Avenue (A-1-A) au nord de Bal Harbour par le tunnel. La plage accueille autant les baigneurs gais que hétéros, cependant la section gaie est située à l’extrémité nord.
Arpenter les rues est une des activités de plein air les plus populaires, mais vous pouvez également louer une bicyclette chez Cycles on the Beach (713 Sth 5th Street; 305-673-2055) ou un scooter chez Scooters on the Beach (1131 5th Street; 305-531-7777).

Le Winter Party
Tenu à South Beach depuis 1993, le Winter Party verse ses bénéfices à la Dade Human Rights Foundation, un organisme sans but lucratif qui subvient aux besoins de la communauté GLBT. Après le Legendary White Party de novembre, cet événement qui se tient au début mars est un des plus importants du circuit-partyÀ vos vitamines...

Les bars La grande nouveauté dans le milieu des bars est le Score (727 Lincoln Rd; 305-535-1111), installé dans l’ancien Kremlin restauré et situé sur le Lincoln Road Mall. Le club est très populaire, bien aménagé et attire une clientèle moins frivole qu’ailleurs. Plusieurs habitués ont même été vus en train de lire un bouquin! La section avec vue sur le trottoir est fréquentée par ceux qui aiment regarder la foule déambuler, et comme il est ouvert tard tous les soirs, plusieurs préfèrent si rendre pour le Happy Hour et spécialement pour le Sunday T, de 17 à 21 heures. Le Palace Bar & Grill (1200 Ocean Drive; 305-531-9077) donne directement sur la plage gaie et demeure l’endroit de prédilection en fin d’après-midi, après la plage, pendant le 5 à 7, pour y faire des rencontres. Amnesia (136 Collins; 305-531-5535) est le bar où l’on aime le plus aller danser. Des soirées gais sont organisées seulement lors d’événements spéciaux. Clientèle mixte de lesbiennes, de gais et d’hétéros à l’esprit ouvert. Boardwalk (17008 Collins; 305-949-4119) est un bar avec piste de danse et spectacles; des danseurs hétéros y harcèlent les gais; aussi soyez prudent. Hommes gais, atmosphère de cruise. Si vous désirez fréquenter un bar haut de gamme, le Club Liquid (1438 Washington; 305-532-9154) est L’ENDROIT. La foule s’y rassemble après minuit. Ce club vient à peine de célébrer son deuxième anniversaire: à l’échelle de Miami, cela équivaut à 20 ans. Clientèle mixte, beaucoup de célébrités. Tout aussi populaires : le Eagle (1252 Coral Way; 305-448-9148) est un bar multi-ethnique de quartier fréquenté par des gais, en majorité des Latinos; le Waterfront (3615 NW South River Drive; 305-635-5500) est un bar thématique de danse pour lesbiennes et gais; le Splash (5922 South Dixie Highway; 305-662-8779) et le Sugar (17060 West Dixie Highway; 305-940-9887), deux bars de danse attirant en majorité des hommes gais.


Hébergement Le Tides (1220 Ocean Drive; 305-604-5000 ou 1-800-OUTPOST. Tarifs : entre 150 et 425 US$; suites : entre 600 et 2 000 $) a subi une méticuleuse restauration qui en fait un élégant hôtel de choix pour ceux qui disposent d’un budget sans limite. Les chambres sont gigantesques, le décor est stylisé et accueillant. Le personnel est amical et efficace. L’aménagement des chambres est fonctionnel et répond aux attentes de la clientèle. La plage sillonnée de véliplanchistes, de baigneurs, de joueurs de volleyball et gars musclés à faire pâmer est située de l’autre côté de la rue. La piscine est grande, le hall est joli et les suites du neuvième étage sont divines. Le Kent (1131 Collins Ave; 305-531-6771 ou 1-800-OUTPOST. Tarifs : entre 95 et 195 $; suites : entre 150 et 275 US$), situé au coeur de l’action, ne grèvera pas votre budget. Les chambres sont propres et bien entretenues, et, malgré que cet hôtel ne soit pas exclusivement gai, les clients gais semblent prédominer. Le Leslie (1244 Ocean Dr; 305-534-2135 ou 1-800—OUTPOST. Tarifs : entre 95 et 350 US$) a retrouvé depuis 1997 son décor tropical propre et brillant. Quoique les chambres soient petites, elles sont gaies et abordables. La clientèle est à 50 % gaie et le personnel est très renseigné sur les événements et les endroits gais. Le Delano (1685 Collins; 305-672-2000 ou 1-800—555-5001. Tarifs : entre 170 et 415 US$) représente le triomphe du style sur le contenu. Conçu par Philippe Starck, cet hôtel est une étonnante vision en blanc immaculé: des rideaux blancs en forme de nuages suspendus entre des colonnes blanches aux blancs uniformes en tissu des garçons de table, tout simplement craquant. Les chambres vous transportent au septième ciel, mais manquent un peu de chaleur et d’intimité. L’attitude du personnel a perdu de sa prétention, mais il n’en demeure pas moins que cet endroit s’adresse surtout à ceux qui sont en quête de la reconnaissance de leur fabuleuse réputation. La piscine est à couper le souffle. Les hôtes peuvent accéder au gym David Barton sur place pour 15 US$ par jour, ainsi qu’à la piscine. Le Century (140 Ocean Dr; 305-674-8855 ou 1-888-982-3688. Tarifs : entre 95 et 350 US$) baigne dans une ambiance plus que branchée, avec ses douches en marbre et en verre, ses murs tapissés de tissus et ses planchers en bois franc. Toutes les chambres d’hôte sont luxueuses et équipées de divers aménagements à la fois pratiques et design. Le Jefferson House (1018 Jefferson; 305-534-5247. Tarifs : entre 95 et 200 US$. Internet : www.thejeffersonhouse.com) est un couette et café gai, véritable oasis de paix. Les chambres ont été décorées selon les principes du feng shui. Le personnel est amical et bien renseigné; une piscine à jets spa et une terrasse pour les bains de soleil complètent l’aménagement de la propriété. Auparant réservé à une clientèle masculine gaie, le Jefferson accueille maintenant les lesbiennes; les tarifs comprennent le petit déjeuner.