Liquidation d'automne

Vins, bières et spiritueux

Francis Lagacé
Commentaires
C'était la grande vente d'entrepôt de la SAQ les 1er, 2 et 3 septembre. L'opération, répétée chaque année, permet à la Société d'État de liquider des produits qu'elle ne tiendra plus en stock. Avant de m'y présenter, j'étais convaincu qu'il s'agissait d'un cirque dans lequel les pauvres consommateurs devaient faire la queue pour ensuite se livrer à une course folle au milieu des embouteillages de paniers d'épicerie. Après ma visite, je dois avouer que c'est exactement ça. Idéal si vous aimez les immenses ventes de garage ou si vous trippez sur les Rona. On a même installé, au cours de la longue file d'attente, quatre petits comptoirs de dégustation où les clients ont pu goûter deux boissons aux fruits, sucrées et lourdes en alcool, ainsi que deux petits vins à oublier. On y achète surtout des boissons fortes. J'en suis revenu avec une seule bouteille de porto. Je l'ai ouverte le soir même pour constater qu'elle était bouchonnée.

Luxueuse Bourgogne
Dans la prochaine édition du Courrier vinicole (catalogue publié de temps à autre par la SAQ, offert aux abonnés qui le désirent, renseignements au numéro 514-873-5719), le Domaine de la Vougeraie, dont le Québécois Pascal Marchand est devenu le maître de chai, offrira d'excellents vins dégustés par la presse spécialisée en juin dernier. Ce sont de bons bourgognes, ils sont donc très chers, mais si vous avez mis des sous de côté pour une petite folie, vous pourrez tâter entre autres le Gevrey-Chambertin 1999, corsé à souhait qui sent la fraise poivrée et offre en bouche un tanin souple et ferme à la fois. Le fruit est complété par un moelleux cacao qui ravit la langue. Il en coûtera 43,50 $ pour ce produit numéroté 978783. J'ai noté B+. Il mérite probablement mieux puisque je suis très sévère dans les dégustations offertes par les producteurs.
Un autre vin offert dans cette édition du Courrier vinicole est le Vougeot « Les Cras » 1er Cru 1999. Ce produit traité de façon naturelle sans filtrage est plein de qualités. Grenat à l'œil, il a un puissant nez tannique et minéral. En bouche, son fruit rouge est souple et séduisant. J'avais noté A-, mais là encore n'hésitez pas à grimper d'un cran. Ce doux élixir au numéro 978643 coûtera 63,25 $. Aïe le portefeuille!

Doux portos
Le porto Messias 1982 embouteillé en 2001 vaut largement les 37,25 $ qu'il coûte. D'une belle couleur d'ambre roux, il sent l'érable, la cire d'abeille et les éricacées. En bouche, il est rond et crémeux sans la lourdeur du sucre, ce qui en fait un liquide d'une grande finesse. Le caramel et l'érable, mais en beaucoup plus fin, combleront vos papilles. En spécialité sous le no 334771. A
Autre porto, blanc cette fois-ci et peu coûteux, le Cabral spécial blanc en bouteille de 375 ml se vend 8,35 $. À peine jaune, il a un nez de jus de fruits et une bouche ronde, souple et charmante. Rappelant le jus de raisin et le jus d'ananas, mais sans les aspérités, il fait l'effet d'un miel délicat sans excès de glycérine. Une joie à déguster. En spécialité sous le numéro 587824. B

Confort domestique
Un petit rosé pour les après-midi d'été indien? Le Château de Lancyre Pic Saint-Loup 2000 d'appellation côteaux du Languedoc est d'un beau rose clair. Vous vous rappellerez le bonbon anglais en le humant. En bouche, il révèle un gras léger, une acidité arrondie et une légère minéralité. On pense aussi à la fraise surette. Un achat qui n'arrachera pas de grimace à l'oncle Charles : 12,40 $. En spécialité sous le no 869537. B-
Pour vos desserts, une importation chilienne de qualité. Le «vendange tardive» Morandé sauvignon blanc 1998 est élevé dans la vallée de Casablanca au Chili. Vieilli en barriques, il est presque d'une couleur cire d'abeille. Son parfum de papaye et de pamplemousse est invitant. C'est, sur la langue, un mariage de fruits exotiques et de pommette verte dans une texture grasse et ronde. Superbe produit pour 11,95 $ les 375 ml. Spécialité numérotée 902692. A
Un vin de conception plus traditionnelle? Un accompagnement pour une casserole de viande par un frais soir d'automne? Prenez le Domaine de Gournier Cuvée templière 1998 vin de pays des Cévennes. Admirez les reflets pourpres de sa robe grenat, titillez vos narines de ses effluves de vanille et de pin, flattez vos muqueuses buccales avec ce mélange méridional de vanille, pin et thym sous une ronde caresse. Tout ça pour 17,10 $. Spécialité, no 718775. B+

Cours éventuels
Yvon me demande pourquoi je ne donnerais de petits cours sur le vin. Je trouve l'idée intéressante, aussi je vous relance la question. Qui d'entre vous serait prêt à s'inscrire, soit à des cours, soit à des dégustations ? Faites-moi signe en précisant quelle formule vous intéresserait et, selon les réponses, je pourrai donner les suites voulues à cette suggestion.
Commentaires, questions, suggestions : écrivez à [email protected] ou au magazine.