Soirée 25e anniversaire du Fugues

Commentaires
Le Maire de l’arrondissement, Benoît Labonté, et le directeur de la SDC?du Village, Bernard Plante
Réal Lefebvre, s’adressant aux invités
Jennifer des vins Barefoot, Robert Vézina et Caroline Rousse de la Fondation BBCM, le DJ Charles Poulin. /
Steve Foster de la CGLQ et le rédacteur en chef de Fugues, Yves Lafontaine.
Éric Perrier, graphiste en chef et le co-éditeur de Fugues, Maurice Nadeau.
Thierry Arnaud du Groupe Priape et de Gay 411 / Bears 411 éclatant de rires aux côté de Brian CHarbonneau, alias Sheena Hershey.
Les propriétaires de Physotech, Réal Veilleux et Pierre Lacroix, aux côtés de Martin Hamel, fondateur et ex-propriétaire de Fugues et Réal Lefebvre.
Yves Lafontaine  et le député bloquiste 
Réal Ménard entourent Luc Provost sans make-up... (mais qui est-ce?).
Deux ex de Fugues:  Alain Ménard et Claudine Metcalfe.
Richard Traversy, conseiller publicitaire et Maurice Nadeau.
Francis Lagacé, notre chroniqueur vins 
et Luc-Alexandre PERRON, l’un des correcteurs du magazine.
  • Le Maire de l’arrondissement, Benoît Labonté, et le directeur de la SDC?du Village, Bernard Plante
  • Réal Lefebvre, s’adressant aux invités
  • Jennifer des vins Barefoot, Robert Vézina et Caroline Rousse de la Fondation BBCM, le DJ Charles Poulin. /
  • Steve Foster de la CGLQ et le rédacteur en chef de Fugues, Yves Lafontaine.
  • Éric Perrier, graphiste en chef et le co-éditeur de Fugues, Maurice Nadeau.
  • Thierry Arnaud du Groupe Priape et de Gay 411 / Bears 411 éclatant de rires aux côté de Brian CHarbonneau, alias Sheena Hershey.
  • Les propriétaires de Physotech, Réal Veilleux et Pierre Lacroix, aux côtés de Martin Hamel, fondateur et ex-propriétaire de Fugues et Réal Lefebvre.
  • Yves Lafontaine  et le député bloquiste 
Réal Ménard entourent Luc Provost sans make-up... (mais qui est-ce?).
  • Deux ex de Fugues:  Alain Ménard et Claudine Metcalfe.
  • Richard Traversy, conseiller publicitaire et Maurice Nadeau.
  • Francis Lagacé, notre chroniqueur vins 
et Luc-Alexandre PERRON, l’un des correcteurs du magazine.
Près de 500 personnes pour les 25 ans de Fugues.

Qui aurait pu penser qu’ils seraient si nombreux pour fêter les 25 ans de votre magazine? Et pourtant, ils se sont pressés pour ne pas manquer ce rendez-vous qui se tenait, le jeudi 2 avril dernier, au Lounge de l’Olympia. C’était l’occasion de revoir d’anciens collaborateurs et partenaires qui ont participé aux premières années du mensuel et qui ont été honorés lors des différents hommages rendus aussi bien aux collaborateurs, aux annonceurs, aux lecteurs qu’à tous ceux qui ont d’une façon ou d’une autre contribué à faire de Fugues votre magazine. Sous la direction du maître de cérémonie, le dynamique comédien et animateur Alex Perron, qui y est allé de quelques révélations, plusieurs personnalités se sont exprimées, dont le maire de l'arrondissement Ville-Marie, Benoît Labonté, et l’ancien propriétaire et éditeur de Fugues, Martin Hamel. Tour à tour, Réal Lefebvre, l’actuel directeur des ventes, Yves Lafontaine, le rédacteur en chef, et son collègue, le journaliste Denis-Daniel Boullé, ont parlé de l'évolution du magazine et des gens qui ont contribué à le façonner au fil des ans. Plusieurs représentants du monde politique (les députés Réal Ménard et Martin Lemay, les conseillers municipaux Carl Bernier-Genest et le vice-président du comité exécutif de la ville de Montréal, Sammy Forcillo) et d’organismes communautaires étaient présents, sans compter les organisateurs d’événements, les représentants de commerces (dont beaucoup du Village) et d’entreprises de la communauté et de la scène artistique de Montréal (les gens de l’Opéra de Montréal, des Grands Ballets Canadiens, du Théâtre d’Aujourd’hui et plusieurs autres). C’était pour tous – impossible de tous les nommer - une occasion d’échanger et de se retrouver au sein de la grande famille de Fugues. Plusieurs personnes ont d'ailleurs souligné le caractère agréable, détendu et chaleureux de cette soirée, de cette rencontre de tous ces gens de milieux diversifiés de la communauté qui, autrement, n'ont pas souvent la chance de se retrouver en un même lieu. Exquis ! «Vous devriez le faire chaque année, c'est le fun de se voir et de se jaser ainsi», ont exprimé en substance plusieurs personnes à la fin de la soirée. Oui, enfin, on verra.