Deux restaurations de salles de bain redonnent vie à des espaces désuets

Effets riches et délicats du noyer

Sébastien Deschênes
Commentaires
Photo prise par © Rodolf Noël
Photo prise par © Rodolf Noël
Photo prise par © Rodolf Noël
Photo prise par © Rodolf Noël
Photo prise par © Rodolf Noël

Deux salles de bain récemment réalisées par l’équipe de Rénovation Deschênes, ressortent du lot ayant comme fil conducteur le noyer. Alors que l’un des deux projets porte sur la restauration d’une salle de bain située dans un complexe en bordure du Canal Lachine, l’autre près du parc Lafontaine, crée un effet noble par le mariage du marbre et du noyer.

Projet rue Ambroise
L’aménagement de la pièce ne correspondait pas aux besoins spécifiques de notre cliente. Elle désirait un nouveau concept, une configuration différente comprenant une vaste douche vitrée et une baignoire confortable. Le design de l’endroit a été confié à Mme Luce Thibault qui a réussi à créer une salle de bain qui nous transporte hors des sentiers battus. La petite cabine de douche de fibre de verre était cloisonnée dans un coin de la pièce. Tandis que le bain, trop volumineux, occupait un espace idéal pour une grande douche. Le retrait de cette coquille constituait le premier d’une série de défis auxquels nous avons dû faire face.
 
Quelques contraintes
Plusieurs contraintes représentaient un défi de taille : l’exiguïté des lieux en faisait un espace obscur, bien peu confortable et guère accueillant. Le règlement de l’immeuble ne permettait pas la relocalisation des drains à travers les planchers de béton. Le perçage de la dalle de béton n’était pas permis. Plusieurs options ont été analysées avant de choisir ce qui conviendrait le mieux. La douche serait relocalisée dans le vaste espace de l’ancien bain alors qu’un majestueux bain auto portant serait positionné entre la douche et le meuble vanité sur un piédestal de porcelaine. 
 
Le design est impeccable
Puisqu’aucun drain ne desservait le futur emplacement du bain, la principale innovation aura été de positionner le bain sur une base et de pri-vilégier un même revêtement pour l’ensemble des planchers. La céramique murale retenue se distingue par son élégance, sa durabilité, son procédé artisanal, sa raffinée palette de couleurs et sa diversité esthétique. Un produit avant-gardiste qui s’est agencé parfaitement avec le bois de noyer. En outre, la robinetterie murale, le mobilier et les accessoires ont été choisis avec soin : un look classique et très raffiné qui s’agence très bien avec la résidence, le style et les goûts de notre cliente. Le meuble-lavabo créé par la designer marie une laque blanche et du bois de noyer. La portion de mur derrière le majestueux bain a été recouverte de bois de noyer; rappel du plancher de noyer du condominium. Pour une touche de raffinement supplémentaire et un entretien plus facile, nous avons installé un panneau de verre dans la douche qui a reçu un traitement « anti saletés » Enduroshield, qui repousse l’eau, l’huile, la saleté, les taches et agit contre les dépôts de calcium et de sodium. 
 
Tout pour le confort
La salle de bain offre un très grand confort aux occupants grâce à son plancher et au mur de la cabine de douche chauffants. Elle est équipée d’une immense baignoire et d’une vaste cabine de douche munie d’une douche sur rail d’un système de douche pluie triple. Prendre sa douche dans cet espace sera plaisant été comme hiver. Le système de ventilation a été remplacé pour un modèle ultra puissant et silencieux. Derrière la porte de la salle de bain, une niche a été fabriquée afin d’y ins-taller un miroir grossissant muni d’éclairage. Finalement, des projecteurs encastrés utilisant la technologie MR -16 assurent un bien meilleur éclairage et des bandes lumineuses aux DEL ont été fixées dans une cavité au haut et au bas du long miroir du meuble vanité. La relocalisation du bain permet aux occupants de mieux occuper l’espace. La grande douche vitrée élimine les séparations architecturales. 
 
Projet rue Saint-Hubert
Les propriétaires d’un vaste appartement au caractère historique du Plateau Mont-Royal désiraient se réapproprier leur salle de bain où les détails de design et de conception seraient soignés et harmonieusement intégrés.L’immeuble vieux d’environ 100 ans a été très bien entretenu au fil des ans. Tour à tour, chaque pièce a été rénovée. C’était maintenant au tour de la salle de bain d’être refaite et en profondeur. Les clients ont fait appel au designer Daniel Anaka pour imaginer et créer un nouvel espace.
 
Au départ, la salle de bain abritait une douche en fibre de verre placée derrière la porte d’accès et un bain d’époque sur pieds. Il y avait aussi une très petite vanité et la pièce avait pour seul éclairage une applique murale placée au-dessus du miroir. Le vœu des clients était de donner à leur salle de bain une personnalité propre. Ils voulaient en faire un espace aux allures chics modernes.
 
Quelques « opportunités » d’amélioration
Côté design et architecture, le projet a été développé en cherchant à décoincer le mobilier : un succès sur toute la ligne. Grâce au déplacement d’un mur de quelques pouces vers la chambre d’amis. Le bain auto portant en axe avec la porte a pu être élimi-né à la faveur d’un bain installé au fond de la pièce. L’ancienne coquille de douche a été éliminée et l’endroit a été converti en une vaste cabine de douche pourvue d’un drain linéaire et de niches très esthétiques. La paroi vitrée a reçu un traitement Enduroshield qui agit comme un traitement anti-saleté. La douche vitrée a contribué à dégager la toilette, localisée entre cette dernière et le meuble-lavabo. 
 
Afin d’améliorer le confort des occupants lors des journées froides, le mur extérieur a été dégarni et réisolé. De plus, un système de plancher chauffant a été installé. Des lumières encastrées utilisant la technologie MR -16 furent également ajoutées au plafond de la salle de bain afin de produire une meilleure qualité et qualité d’éclairage. 
 
Mais l’élément principal de ce remodelage a été d’habiller tous les murs de marbre. Des plaques de marbre ont été agencées à la porcelaine que l’on retrouve au plancher. Aucune moulure de finition métallique ne vient cacher le champ de la céramique de marbre. Ceux-ci ont plutôt été polis sur place, un travail unique pour une salle de bain de cette envergure. 
 
Toutes les moulures de bois ont été conservées et intégrées au décor. Aussi, tous les joints apparents de marbre ont été polis sur place. Un meuble de noyer conçu et adapté à l’espace par le designer Daniel Anaka donne tout l’éclat nécessaire à cet endroit. Le meuble compte une pharmacie semi-encastrée fabri-quée sur mesure. 
 
Fiers de ce projet. 
Nous avons eu l’occasion de rencontrer un très bon designer qui présentait beaucoup d’ouverture d’esprit et de très bonnes idées. La relocalisation du bain a permis aux occupants de mieux occuper l’espace. La douche sans seuil élimine les séparations architecturales. La nouvelle salle de bain en béné-ficie grandement. 
 
Nous sommes aussi très fiers du travail du carre leur. Son travail est sans reproches. Le métier de carreleur a beaucoup changé depuis les dernières années avec l’arrivée de nouveaux produits. Des tuiles rectifiées, des tuiles posées presque sans joints des tuiles grands formats, etc. L’ère de la tuile 12 x 12 posée avec des joints d’un demi-pouce est révolue. Nous avons la chance de travailler avec un des meilleurs carreleurs à Montréal. 
 
À l’issue de ce travail, nous pouvons conclure qu’il est possible, malgré 
l’espace réduit de certaines salles de bain, de donner une âme et du style à cette pièce. Texte de Sébastien Deschênes, Entrepreneur général et collaborateur au magazine Décorhomme
 
Pour rejoindre l’entrepreneur général Sébastien Deschênes  de Rénovation Deschênes
T : 514-585-5540 ou visitez le site web au www.renovation-deschenes.com