Homophobie

Le boycottage des pâtes Barilla vraiment terminé ?

Charles Gagné
Commentaires

Le fabricant de pâtes Barilla serait sorti du boycottage consécutif aux propos homophobes de son président selon un éditorial illustré paru dans le New York Times de dimanche dernier; mais est-ce vraiment le cas?

Une série d'illustrations parues dans la section "Opinion" du site web du New York Times affirme que les homosexuels ont cessé leur boycottage des pâtes Barilla dont le président avait dit l'an dernier qu'il n'inclurait jamais une famille gaie dans ses publicités.

Guido Barilla a essuyé de vives critiques en septembre 2013 après avoir affirmé publiquement sur une émission radio: « Je ne ferai jamais un spot avec une famille homosexuelle, pas par manque de respect, mais parce que je ne suis pas d'accord avec eux. Notre famille est de type traditionnel; la femme y occupe un rôle fondamental ».

Devant le tollé soulevé en Italie par ces propos, le patron du groupe familial avait fait diffuser un communiqué. « Je présente mes excuses si mes déclarations ont généré des malentendus ou des polémiques ou si elles ont heurté la sensibilité de certaines personnes », avait-il dit, ajoutant qu'il avait voulu « seulement souligner le rôle central de la femme à l'intérieur de la famille ».

Malgré les excuses du président, les associations homosexuelles avaient lancé une campagne de boycottage mondial contre Barilla.

Les illustrations du New York Times intitulé « Planet Pasta » , signées par Nicolas Blechman, illustrateur et directeur artistique de la Book Review du New York Times, partent du principe que, puisque Guido Barilla a présenté ses excuses, le boycottage de ses produits « a pris fin ».

Une des images représente des pâtes se tenant par la main avec un drapeau arc-en-ciel et subissant des injures homophobes. Une autre montre des emballages imaginaires pour d'éventuels futurs produits Barilla destinés au marché LGBT comme des «tortellini transgenres», des « bucatini bisexuels » ou des « linguine lesbiennes.

La société Barilla avait annoncé en novembre dernier qu'elle allait diversifier ses annonces pour y inclure le public LGBT, mais aucune campagne gai-friendly n'a encore vu le jour.