Les 30 ans de Fugues

Quelques messages...

Viviane Namaste
Commentaires
Mathieu Chantelois

Mathieu Chantelois

Laisser l’été avoir 20 ans

J’avais 20 ans lorsqu’un mec a fait battre mon cœur pour la première fois. Sourire ravageur, regard allumé et crinière blonde: le coup de foudre était total. J’avais l’impression d’avoir trouvé «mon» Brad Pitt, version Thelma et Louise. Un seul petit hic: il voyait en moi un formidable… ami. Il a fallu Fugues pour changer la donne. Un jour, mon crush me demande si j’accepte de jouer le modèle à ses côtés pour la page couverture du célèbre mensuel. Je dis oui, sans hésiter. Au moment de la prise de photos, je découvre le scénario. On doit jouer des gars qui se rencontrent dans un parc, se découvrent du regard et finissent par s’embrasser goulument. J’étais dans tous mes états. Pour lui, ça été le déclic. Nous aurons passé le reste de la saison chaude ensemble, à laisser l’été avoir 20 ans. Sans le savoir, Fugues m’a permis de vivre ma première passion… tout en m’aidant à faire ma sortie du placard à mes tantes et mes oncles, qui se demandaient bien ce que je faisais en couverture du plus gai de tous nos magazines.  Un immense merci, Fugues. Et bon 30e! - Mathieu Chantelois, journaliste et militant


Laurent McCutcheon

Les bénéficiaires des services de Gai Écoute disent merci !

Depuis les trente dernières années, Gai Écoute aura aidé plus de 200 000 personnes à mieux vivre avec leur orientation sexuelle ou leur identité de genre. Jeunes, moins jeunes, aînées, couples, familles homoparentales, parents d’enfants homosexuels ou lesbiennes, transsexuels des deux sexes, et traumatisées par le VIH/sida ont reçu une écoute attentive. Nombre de ces personnes ont obtenu un tel service après avoir mis la main sur un numéro de Fugues. Sans celui-ci, elles n’auraient même pas connu l’existence de ce service d’aide et d’information. Depuis des années, je répète continuellement qu’il est inutile de développer des services si la population ne connaît pas leur existence. Présent depuis 30 ans dans nos communautés, Fugues est le leader en matière de communication LGBT. De 1984 à 2014, l’orientation sexuelle sort du placard et Fugues aura été un acteur de premier plan vers l’affirmation des réalités homosexuelles. Étant militant bénévole depuis plus de trente ans, je peux témoigner de la contribution importante de notre magazine qui a aussi reconnu ma contribution en me nommant à deux reprises personnalité de l’année et qui m’a accordé une page couverture dans le cadre d’un numéro consacré au vieillissement des personnes homosexuelles. Malgré tous les progrès accomplis, beaucoup de travail reste à faire et je souhaite que Fugues continue son association avec la communauté et contribue à son émancipation. Au nom des personnes sans voix en raison de l’anonymat absolu des services de Gai Écoute, je dis merci à la direction et à l’équipe de Fugues. - Laurent McCutcheon, Militant de longue date et ex-président de Gai Écoute



Un travail essentiel

Je profite des 30 ans de Fugues pour vous dire tout le bien que je pense de votre boulot.?Chapeau au rédac-chef de Fugues et à l’équipe de rédaction qui maintient, année après année, la même qualité et la même intelligence dans les écrits publiés. Fugues et la communauté sont choyés de vous avoir pour réfléchir et commenter sur les grands enjeux. Continuez votre excellent et pertinent travail! - Bernard Faucher, journalisate et animateur


 

 

Jean-Luc Roméro

30 ans, le bel âge !

L’âge d’une certaine forme de maturité tout autant que celui de la perspective de l’organisation des projets les plus ambitieux ! Alors, une anecdote pour vos - déjà ! - 30 ans … Dur, dur d’en isoler une en particulier... En fait, je crois que j’ai envie d’évoquer à vos lectrices et lecteurs notre première rencontre, avec toi Fugues. Notre première fois ! Cela fait déjà pas mal d’année et elle fut chaleureuse et joyeuse, tout autant que constructive et militante grâce à mon ami Denis-Daniel Boullé. Elle s’est faite dans une ambiance aussi souriante que militante et aussi conviviale qu’engagée. A cette occasion, derrière toi Fugues, j’ai pu voir les femmes et les hommes qui te font évoluer et grandir au quotidien et à qui il importe de rendre un vibrant hommage : ce sont des gens de valeur portées par des valeurs de dignité, d’égalité, de tolérance et de solidarité. Des valeurs simplement humaines. Alors un grand merci à eux de t’accompagner dans ce monde quelques fois si dur. Alors, Fugues, au plaisir de fêter tes 40 ans : de la crise de la qua-rantaine, je sais qu’il ne saurait en être question tant tu as su, depuis tant d’années, garder intacts tes valeurs et idéaux de jeunesse ! - Jean-Luc ROMERO, homme politique


 

Viviane Namaste

Artiste de la nuit

Mon numéro préféré de Fugues, c'est un numéro qui avait un dossier sur les drag queens de Montréal. Il y avait une liste des artistes les plus connues, dont Ivanovitch — elle faisant des imitations de Nina Hagen au Bar Lézard sur Saint-Denis. Quand je l'ai vue la première fois en scène, je savais que Montréal était ma ville! Merci à Fugues d'avoir honoré sa contribution et sa mémoire ! - Viviane Namaste, chercheure universaitaire et militante