Communautaire — sensibilisation

Une même image pour tous les GRIS

Étienne Dutil
Commentaires
Gris montreal

Après plusieurs années de travail à unir les forces de tous les GRIS du Québec afin de porter leur mission toujours plus loin, c’est avec beaucoup de fierté et de bonheur que le GRIS-Montréal, le GRIS-Québec, le GRIS-Chaudière-Appalaches et le GRIS-Mauricie/Centre-du-Québec présentaient récemment leur nouvelle image commune.

Bien que les activités de chaque GRIS varient selon les régions, la base commune d’intervention sociale des quatre organismes repose sur le travail qu’ils font auprès des jeunes en milieu scolaire. Chaque jour, des jeunes font un geste d’ouverture en posant des questions aux bénévoles des GRIS et c’est pour représenter ce geste essentiel qu’ils ont adopté un logo qui symbolise cette prise de parole. Le mariage de la main levée de l’élève et du phylactère qui représente les questions et réponses qui sont échangées, voilà le coeur de la mission de tous les GRIS. L’union fait la force! Tous les représentants des GRIS sont persuadés que cette nouvelle image facilitera la communication, solidifiera les formations données aux bénévoles et contribuera du même coup à constamment améliorer les services d’intervention en milieu scolaire. Il sera plus aisé de penser à planifier des actions communes sur l’ensemble des territoires desservis, et qui sait, peut-être trouver un commanditaire national? Pour toutes ces raisons, les GRIS s’unissent aussi pour souligner le travail de Étienne Dicaire, graphiste, et le remercier chaleureusement pour son travail. Le GRIS est le plus important organisme québécois à démystifier l’homosexualité et la bisexualité en milieu scolaire. Depuis la fondation du GRIS-Montréal en 1994, trois autres GRIS soit le GRIS-Québec, le GRIS-Chaudière- Appalaches et le GRIS-Mauricie/ Centre-du-Québec ont été fondés. Il faut d’ailleurs s’attendre à voir un GRIS-Estrie apparaître dans les prochains mois… résultat de la nouvelle unification de tous les GRIS! Ce sont plusieurs centaines de milliers de jeunes qui ont été rencontrés dans différentes régions de la province depuis bientôt 20 ans. En plus de son travail de démystification, le groupe effectue des travaux de recherche sur l’homophobie à l’école et est appelé régulièrement à partager son expertise sur le sujet au Québec comme à l’étranger.