Ça marche 2014, le dimanche 27 septembre

La campagne est lancée !

André-Constantin Passiour
Commentaires
Ça marche
Photo prise par © Serge Blais

Oui, on procède déjà à faire connaître cette campagne de souscription pour la Fondation Farha dès maintenant afin de sensibiliser le plus de monde possible. Le départ sera donné le samedi 27 septembre dès 9 h à la place Émilie-Gamelin (à l’angle de Sainte-Catherine et Saint-Hubert). Oui, cette année, Ça Marche sera un samedi et non un dimanche… Toujours animée avec des équipes de marcheurs aux t-shirts colorés, avec des ballons et des banderoles, cette marche rassemble plu-sieurs milliers de participants pour la cause du VIH/sida au Québec. Si les gens ne meurent plus de cette maladie grâce aux trithérapies, il est bon de rappeler qu’il n’y a pas encore de vaccin ou de remède miracle et plus de 60% des séropositifs sont des membres de la communauté LGBT au Québec.

 
Les récentes statistiques indiquent également que près du tiers des personnes infectées par le VIH/sida ne le savent pas, il y a des jeu-nes, mais des moins jeunes aussi… Ce n’est donc pas un hasard qu’on a choisi un tel thème pour cette année : Ça Marche 2014 : mène le changement avec nous pour la lutte contre le sida.
 
«Ça Marche soutient notre engagement auprès de la communauté VIH/sida au Québec. Les fonds collectés seront reversés à des programmes destinés à minimiser le sentiment d’isolement ainsi qu’à soutenir ceux qui vivent avec cette maladie et ses effets secondai-res, particulièrement le coût de la vie et des dépenses médicales», commente Linda Farha, porte-parole de la Fondation et sœur du fondateur de l’organisation, Ron Farha.
 
Cette 22e édition de Ça Marche constitue l’événement le plus important de collecte de fonds pour le VIH/sida au Québec et qui a commencé en 1993. Depuis ce temps-là, la Fondation Farha a redistribué pas moins de 9,3$ M à 76 organismes de partout dans la province offrant des services variés aux personnes vivant avec le VIH/sida allant du logement aux soins à domicile en passant par la nourriture. Mais il y a aussi les programmes de prévention et d’éducation, surtout auprès des jeunes afin de leur éviter ce lourd fardeau puisque, jusqu’à présent, la trithérapie c’est pour la vie…  
 
«Nous avons pensé que de donner lieu à cette marche un samedi serait l'occasion de lui donner une visibilité supplémentaire étant donné que le parcours traverse tout le centre-ville et que les magasins seront ouverts. De plus, les gens ont tendance à préférer dormir plus longtemps le dimanche matin… Nous espérons donc que ce choix permettra d'apporter un taux de participation à Ça Marche 2014 encore meilleur que par les années précédentes», indique Mme Farha.
 
Les participants à Ça Marche suivront un parcours de sept kilomètres à travers les rues du centre-ville de Montréal. La Fondation Farha invite tout le monde, peu importe l’âge, à y participer et ainsi lutter contre cette maladie. L'an passé, 5000 personnes ont participé à la marche et, en date du 1er décembre, la Fondation a réussi à récolter 285 000 $ puisque la campagne dure symboliquement jusqu’à la Journée mondiale de lutte contre le sida. «Cette année, nous espérons avoir 6 000 marcheurs et amasser 400 000 $! […] L'objectif de la Fondation, pour 2014-2015, est d'atteindre 10 millions de dollars en distribution de fonds. Nous espérons donc augmenter nos chiffres sur tous nos évènements», rajoute Linda Farha.
 
Par contre, Ça Marche n’est pas l’unique activité organisée par la Fondation Farha. Le mois de février, autour de la Saint-Valentin, on peut bouffer et danser à l’évènement Maskarade qui est de nature plus «corporative», mais festive aussi. «Cette année Maskarade s'est très bien passé, nous avons eu 340 invités et amassé 250000$. L'édition de 2015 sera encore plus importante. Elle sera également très différente et plus expérientielle», promet la porte-parole de la Fondation.