Lexique LGBT de la Chambre de Commerce gaie du Québec

Trouver le mot juste

Étienne Dutil
Commentaires

À l'occasion d'un [email protected] mensuel spécial en février dernier, le président de la Chambre de commerce gaie du Québec (CCGQ), Marc-Antoine Saumier, a rendu public le Lexique LGBT sur la diversité sexuelle et de genre en milieu de travail.

Un appui financier de l'Office québécois de la langue française (OQLF) a permis à la CCGQ d’initier ce document important. « La diversité en milieu de travail prend de l’importance au sein des entreprises et nombreux sont les termes mal adaptés en français, mal traduits ou carrément sans équivalences pour en parler », explique Marc-Antoine Saumier. « Il importait, pour la CCGQ, de proposer un vocabulaire juste et inclusif qui reflète les réalités des personnes LGBT en milieu de travail auprès des différents acteurs du milieu du travail : entreprises, ressources humaines, syndicats, etc. »

« Un lexique terminologique, ce n'est pas un dictionnaire encyclopédique ce n'est pas non plus un lexique étymologique », explique la chercheure Sonia Doyle-Gosselin, chargée de définir la terminologie des 130 termes de ce lexique particulier, mais nécessaire. « Un lexique terminologique définit le sens du mot, sa classification par thématique », explique la jeune femme.

« Il est vrai qu'un lexique terminologique est toujours un peu sec dans ses formulations. C'est toutefois un outil d'éducation et de pédagogie qu’il ne faut pas négliger. L’usage d'un tel lexique permettra de disséminer des termes et d'en expliquer leur concept contre l'homophobie, la lesbophobie, et la transphobie. Ce lexique des enjeux LGBT en milieu de travail existe pour donner des arguments à ceux qui tentent d'expliquer le nuancier humain. »

 

 

Genre versus Orientation

« Avec les membres du Comité-conseil (lire l’encadré), nous avons fait des recherches pour définir cette sélection de termes à partir d’une liste de 250 mots », raconte Sonia. « À ce comité-conseil se sont ajoutées Gabrielle Bouchard, du Centre 2110 de lutte contre l'oppression des genres à l'Université Concordia, et l’ASTT(e)Q (Action Santé Travesti(e)s et Transexuel(le)s du Québec), avec qui nous avons eu un long va-et-vient pour déterminer les termes concernant la communauté transsexuelle. »

« Ce travail s’est déroulé de mai à octobre 2013 », poursuit-elle. « Nous avons d’abord eu une importante période de recherche pendant laquelle nous avons consulté nombre de guides, catalogues, lexiques et sites internet existants, dictionnaires thématiques, etc., et ce, en plusieurs langues notamment des ouvrages français, anglais, catalans et espagnols. Les syndicats aussi ont été sollicités sur ces questions. La construction hétéro-centriste du langage n’intègre pas la reconnaissance de l'auto-identification. Or, une idée forte que notre lexique terminologique confirme, c’est que l'identité de genre n'a rien à voir avec l'orientation sexuelle », avance la terminologue.

 

« Queer » ?

« Une des difficultés de ce travail était d’éviter de reproduire des stéréotypes dans les définitions mêmes des termes. Par ailleurs, cette recherche étymologique m’a amené un questionnement autant personnel que sur ma collectivité lesbienne proche », admet la jeune chercheure.

« J’ai l’amour de l'écriture et de la poésie, l’amour des mots pour leur puissance, leur force. J’ai donc fait des études littéraires, complétées d’un cursus en urbanisme à l'Université McGill. J’ai aussi fait de la traduction pour le GRIP Concordia et j'ai ainsi travaillé auprès de plusieurs communautés culturelles et ethniques. Je suis moi-même originaire d'un binôme culturel anglo-francophone », commente Sonia Doyle-Gosselin.

« Ce parcours multiple m’a donné une connaissance approfondie des termes, dont certains d’usage populaire qu'il a fallu définir précisément. Par exemple, rien que le mot Queer a nécessité plusieurs séances de travail. Mais comment utiliser un terme si on n'en comprend pas le concept ? Et inversement ! » 

 

Le lexique terminologique est téléchargeable à partir du site web de la CCGQ

www.ccgq.ca

 

Et sur le site du Grand dictionnaire terminologique de l'OQLF

http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca