WORLDPRIDE 2014

Tout le Monde à Toronto!

Mathieu Chantelois
Commentaires
 Festival Green Space

Du 20 au 29 juin, la ville Reine sera l’hôte de la célébrissime WorldPride. Nous avons demandé au plus Québécois des Torontois Mathieu Chantelois de nous proposer cinq incontournables. Tour de ville et de piste (de danse).

La ruée vers l’art
Dès le 21 juin, le Musée d’art contemporain canadien présente Over the Rainbow: Seduction and Idendity. Au programme: des dizaines de toiles appartenant à Salah Bachir, le plus grand collectionneur d’art contemporain au pays. Avec son conjoint Jacob Yerex, il propose des œuvres d’Andy Warhol, Keith Haring, Annie Leibowitz, Herb Ritts, mais aussi des Canadiens Stephen Andrews, Attila Richard Lukacs, Betty Goodwin et du collectif General Idea. Sous le regard rose de ces grands, on découvre et redécouvre les sensibilités des genres. Une expo gaie comme il s’en fait nulle par ailleurs. Un incontournable, qui s’expose jusqu’au 17 août.  
 
Oh là là, quel Gala! 
Le 20 juin, c’est la chanteuse Melissa Etheridge qui donnera le coup d’envoi aux festivités. Mais le nom sur toutes les lèvres est celui de k.d. lang. C’est elle qui sera l’invitée d’honneur du grand gala de WorldPride. Aussi sur scène, Lea DeLaria. La star de Orange is the New Black est aussi une chanteuse de jazz accomplie. Les billets pour cette soirée au Arcadian Court se vendent à $1000 l’unité, mais rien ne semble vouloir arrêter l’ardeur des festivaliers. L’événement affiche déjà presque complet.    
 
La tornade drags
Fans de l’échevelée RuPaul’s Drag Race? Cette année, les quatre finalistes de la plus récente saison seront de la Pride. Retrouvez Adore Delano, Courtney Act, Bianca Del Rio et Darienne Lake le 26 juin dès 19 h à Starry Night, la chic soirée du 519, le Centre communautaire LGBTQ de Toronto. Mieux encore, les queens seront accompagnées de notre Mado Lamotte nationale, qui fera sonner les platines. C’est un grand retour pour notre drag préférée dans la ville Reine. Elle se dit aussi excitée «qu’une adolescente la soirée de son bal de graduation.» Si vous avez encore soif de drags après cette nuit de spectacles, vous pourrez aussi voir les 4 finalistes réunies pour la première fois dans une même chorégraphie le samedi 28 juin en après-midi au Main Event du festival Green Space, qui se déroule au Ryerson Quad, grand terrain vert au centre du campus de l’Université du même nom.  (Aussi de la fête: les jumeaux DJs O’Halley qui glacent ce mois-ci notre page couverture).  
 
Dames de cœur
La gente féminine a fait du samedi sa grande journée de célébration. Depuis 1996, la Dyke March rassemble et enchante, alors que par la suite, la tradition transporte toutes ces belles têtes au Lipstick Jungle du festival Green Space. Le 28 juin, ce sont les bombes new-yorkaise Kim Ann Foxman et londonienne Francesca Lombardo qui feront  danser les filles et les garçons. La Montréalaise d’origine libanaise Tizi sera aussi de la fête.  
 
Se déhancher au défilé
C’est la première fois que la WorldPride se déroule en Amérique du Nord. Aussi, les organisateurs voient grand. Par exemple, ils s’attendent à ce que plus de 2 millions de personnes assistent au défilé sur la rue Yonge, le dimanche 29 juillet. C’est le double de l’an dernier! Un conseil d’ami: quitter le défilé avant la fin. Le dimanche, c’est parfois difficile d’accéder aux quelques endroits de verdure pour y festoyer.  Deux lieux se partageront les festivaliers: la boum Disco Disco du parc Cawthra où Dimitri From Paris, Horse Meat Disco et Phil V. seront les maîtres de la musique, alors que le célèbre TreeHouse Party accueillera dans l’antre de l’Université Ryerson au coin des rues Church et Gerrard les djs mexicain Isaac Escalante et montréalais Alain Jackinsky. Aussi de la fête, deux autres beaux mecs de chez nous: le chanteur Michael G dans un spectacle inédit avec le danseur Daniel Dory, qui signera la chorégraphie. C’est Madame Simone qui signera le décor de ce show made in Québec.  

mocca.ca