UN REPOS MÉRITÉ À SHERBROOKE

Olivier Gagnon
Commentaires
sherbrooke

Le weekend arrive, vous n’avez rien de prévu et vous n’avez pas envie des foules suffocantes des festivals de la métropole? Pourquoi ne pas prendre la route des Cantons-de-l’Est, question de changer d’air et de voir du pays? La région renferme des dizaines de villages plus jolis et pittoresques les uns que les autres, mais la ville de Sherbrooke se distingue par sa cohabitation à l’équilibre parfait entre la ville et la campagne, le tout à moins de deux heures du centre-ville de Montréal. Fugues vous propose les musts à visiter pour vivre l’expérience!

 
 Dany Saint-Pierre chef du resto l’AugusteVille à l’histoire et à l’architecture anglaises bien présentes, Sherbrooke est aujourd’hui un des importants pôles universitaires du Québec. Que ce soit grâce à l’Université de Sherbrooke elle-même ou Bishop’s University (notre Harvard québécois!), la ville est envahie de milliers d’étudiants dès la fin de l’été et vibre au son de la jeunesse. Cette présence se ressent particulièrement dans l’offre importante de clubs, bars et pubs en tous genres, dont l’OtreZone, le seul bar gai de la place. Connu pour son karaoké et ses spectacles de drag queens, l’endroit vous charmera par sa simplicité et par l’accueil du personnel, chaleureux et dynamique. Si jamais vous visitez l’OtreZone durant le weekend, vous aurez peut-être la chance de croiser Dream, Popline ou Kelly Torelli, qui sont souvent dans le coin. 
 
Côté resto, vous serez servi : de nombreux chefs montréalais ont pris d’assaut le secteur et ravivent la flamme des épicuriens du coin, en plus de séduire les touristes. Le plus populaire est certainement l’Auguste, un restaurant ouvert par le chef Dany Saint-Pierre (Qu’est-ce qu’on mange pour souper, ICI Radio-Canada), un bistro chic où la bonne bouffe côtoie les produits du terroir. Pour une expérience plus branchée et « masculine », rendez-vous quelques portes à côté au tout nouveau restaurant O Chevreuil. Ouvert par le chef montréalais Charles-Emmanuel Pariseau et deux de ses acolytes, l’endroit surprend autant par son ambiance urbaine, son décor brut et épuré que par son menu décadent. Presque tout l’approvisionnement se fait à moins de 50 km, et les portions sont généreuses (il faut voir le club sandwich au poulet pané pour comprendre!). La brigade de Pariseau travaille les carcasses entières et cuisine presque tout ce qui se retrouve dans notre assiette de toutes pièces. Charcuteries, marinades, desserts; c’est gouteux et frais. On peut même voir ce qui se passe dans la cuisine et regarder le chef s’appliquer, alors qu’il travaille au montage des plats derrière un comptoir qui invite à la discussion et aux questions. Le menu, aux prix très abordables pour ce qui se retrouve dans nos assiettes, varie selon l’approvisionnement et les saisons; on gagne à y retourner souvent! Et si vous désirez prendre une bière locale dans une ambiance décontractée, rendez-vous au Siboire, un pub démarré par d’anciens étudiants du coin qui a fait sa renommée avec ses bières, mais aussi ses fish n’ chips. Parfait pour une soirée entre amis ou pour simplement prendre un verre avant d’aller souper au centre-ville.  
 le chevreuil
Le coin est parsemé de petites auberges invitantes, mais c’est vraiment le Grand Hôtel Times qui vole la vedette de l’hôtellerie. Les hauts plafonds en béton à découvert et l’ambiance industrielle des chambres vous rappelleront le loft urbain dont vous rêvez dans Griffintown. Il est certes moderne et design, mais c’est surtout sa situation géographique qui retient notre attention. En effet, la vue d’une bonne partie des chambres donne sur le lac des Nations, une superbe étendue d’eau en plein cœur du centre-ville autour de lequel s’étend une piste cyclable qui nous ramène jusqu’au marché public, voisin du Times. D’ailleurs, ce ne sont pas les activités ni les attractions qui manquent à Sherbrooke. Que ce soit le Musée des beaux-arts (le bâtiment lui-même – une ancienne banque – vaut le détour), le circuit des 14 murales d’antan à travers le centre-ville, ou d’aller prendre le thé du côté des Uplands à Lennoxville, il est certain que vous passerez du bon temps en couple ou entre amis. Avis aux amateurs de vin : profitez de votre visite dans la région pour faire le tour des vignobles. Les amateurs de country d’entre-vous seront ravis d’apprendre que le spectacle Cow-boys, produit par l’Équipe de Québec Issime, les fera voyager de Willie à Dolly, du 23 juillet au 10 août. Bonne visite!