Média

Pierre-Luc Cloutier 2.0

Olivier Gagnon
Commentaires
Pierre-Luc Cloutier

Connaissez-vous Pierre-Luc Cloutier? Si vous êtes branché sur le Web, il se pourrait fortement que son visage vous soit familier, puisqu’il y est présent et très actif depuis 2006. En juin dernier, il profitait de sa tribune pour dénoncer, dans un article intitulé «Pourquoi c’est compliqué d’être gai dans les médias québécois, une des réalités du show-business» le manque d’intégration des gais assumés à la télé et par conséquent, le manque de transparence des artistes en général. 

Quand on le questionne au sujet de ce billet de blogue ayant obtenu plus de 10 000 clics en quelques jours seulement, Pierre-Luc explique que le tout n’était pas planifié et ne visait pas à régler des comptes. « Je tiens à préciser que ce n’est pas un coming out en bonne et due forme, mais bien une réflexion à voix haute. Mon coming out, je l’ai fait à 14 ans, au secondaire!», explique celui qui a déjà dû se faire mettre de côté dans un casting puisqu’il était trop «maniéré». En lisant son texte, on réalise vite qu’il n’a aucun problème avec son homosexualité, mais que c’est plutôt les diffuseurs qui en ont un, puisque la télé, « c’est une affaire de goût et de casting ». Même s’il préfère demeurer prudent dans ses propos, Pierre-Luc Cloutier soulève tout de même une importante problématique : pourquoi les chroniqueurs, animateurs, comédiens ou acteurs gais ne veulent pas faire se faire reconnaître en tant que tel? On ne pourra pas les outer ici, mais il demeure néanmoins intéressant de se poser la question.
 
Du côté des blogues, surtout aux États-Unis, Pierre-Luc est d’avis que ceux qui fonctionnent le mieux sont ceux qui sont le plus transparents possible, et il n’y a qu’à regarder un de ses vidéos pour comprendre qu’il est lui-même à 100 %, sans crainte de se faire juger par un directeur de casting. « Je fais un peu de télé cet été à Aubaines et cie (V télé), mais j’ai décidé de prendre le virage web à 100 % et de me concentrer là-dessus au cours des prochains mois », ajoute Pierre-Luc.     
 
Une carrière en plein essor
Diplômé de l’UQAM en télé, Pierre-Luc était déjà sur le Web. « J’ai ouvert mon premier blogue en 2006, et a eu son premier méga hit en publiant un vidéo mémorable de la famille Dion qui se plantait à On a pas toute la soirée. C’est à ce moment que j’ai réalisé qu’il y avait un public pour le blogue », mentionne-t-il.  Par la suite, il s’est fait connaître grâce à sa webtélé Dans ma télé, avec Annie Fortin et Marie-Claude Lévesque, qu’il a piloté pendant deux ans. En 2010, Pierre-Luc a remporté le concours organisé par Air Transat, qui se cherchait un visage pour partir en voyage pendant un an et bloguer au sujet des destinations visitées. « C’était un job de rêve. J’ai gagné 12 voyages, pour lesquels j’étais payé, et je poulais continuer à faire des reportages (plus de 110) et animer le blogue. » Plus de 1500 personnes se sont inscrites au concours, et Pierre-Luc a réussi à se démarquer avec son parcours, sa personnalité et ses valeurs, en cohésion avec celles de Transat. En 2012, Pierre-Luc travaille sur la nouvelle mouture de Star Académie, du côté du contenu de la quotidienne, en plus de développer son expertise sur le Web du côté des stratégies de médias sociaux. En 2013, il a fait partie de l’équipe de Cap sur l’été, en plus de conti-nuer à alimenter son blogue et son site web personnel. Et tout ça avant même d’avoir 30 ans!