Techno — Airo

Les premières montres intelligentes parmi nous!

Francois Gagnon
Commentaires
montre

Lors de la conférence annuelle pour les développeurs qu’a tenue Google à la fin juin, le Google I/O, les concepteurs de la compagnie américaine ont présenté de nombreux produits déclinés à partir de la plateforme mobile Android. De l’automatisation de la maison jusqu’à l’automobile, le géant de l’internet a bien l’intention de rendre Android indispensable à tous ceux qui l’utilisent déjà. La déclinaison d’Android qui a suscité beaucoup d’intérêt est Android Wear, un système permettant de rentre les montres intelligentes. Percée rapide dans un marché prometteur.

En effet, le marché occidental des téléphones intelligents étant presque saturé, les géants de la technologie doivent inventer et rendre nécessaires un foule de gadgets pour continuer d’engranger les profits. Un de ces produits est la montre intelligente, qui est au final un prolongement du téléphone, puisqu’elle fonctionne de pair avec celui-ci. Les deux premiers produits offerts dès maintenant via le Play Store au Canada ont été imaginés par LG et Samsung. Tantôt carré, tantôt rectangulaire, les deux gadgets sont équivalents à la ligne d’arrivée, d’autant plus qu’ils sont propulsés par le même logiciel, Android Wear. Cette fois, dieu merci, les fabricants voient leur liberté de modifier le logiciel de base très réduite. À part quelques détails dans la présentation de l’heure, l’ensemble de l’expérience demeure la même que ce soit chez LG et chez Samsung. Google semble avoir pris la décision d’imposer aux compagnies auxquelles il s’associe sa vision de ce que devrait être Android. Pour les puristes, c’est une excellente nouvelle; adieu à l’originalité parfois maladroite de ces manufacturiers qui ne sont pas nécessairement champions dans la conception de logiciels et d’applications.
 
Après s’être associée, via Bluetooth, à un téléphone Android, la montre est prête à fonctionner et à vous suivre dans votre journée. Elle vous affichera les notifications entrantes, auxquelles vous pourrez répondre directement de votre poignet, elle répondra à vos questions et bien sûr, ne l’oublions pas, vous rappellera l’heure. Si vous êtes familiers avec Android, vous ne serez pas étonné de la présentation de Google Wear: elle reprend exactement le même design que le fort utile Google Now. Donc, ce sera simple de s’y retrouver et d’agir intuitivement avec ce nouvel outil. En tout temps, il est possible de transférer de la montre vers le téléphone les notifications qui prendront peut-être un peu plus de temps à traiter, par exemple répondre à un courriel.
 
Puisque ce sont de premières versions, le design n’est pas du tout à se rouler par terre. La présentation des deux produits est un peu trop sobre, les écrans, particulièrement chez LG, manquent un peu de punch et les contours de ceux-ci sont un peu trop larges. Par contre, leur utilité et leur facilité d’utilisation ne s’en voient pas réduites pour autant. Il est possible de se procurer le modèle Samsung Gear Live pour 219$ alors que la LG G Watch est offerte à 249$.
 
À moins d’urgence, il serait peut-être préférable d’attendre la Moto 360 de Motorola. Son look rond et sa finesse de conception et de construction laissent présager à un produit beaucoup plus agréable à regarder et qui paraitra certainement moins bon marché. Parions que le prix sera ajusté en conséquence! 
 
Adeptes de la pomme, ne vous découragez pas! Apple serait également en train de concevoir un produit équivalent. Il est fort à parier qu’il sera de qualité et rempli de caractéristiques haut-de-gamme, comme un capteur de fréquence cardiaque par exemple. En contrepartie, cette montre risque d’être plus dispendieuse que celles vendues par la compétition.
 
Une autre montre, la Pebble Watch est également en vente pour 249$. Elle fonctionne sous Android ou iOS, mais comparativement aux produits présentés sous Android Wear, ses fonctions sont limi-tées et probablement que sa durée de vie sur le marché le sera tout autant.