Dénoncer la lesbophobie

La Marche des lesbiennes pour dénoncer l’impact des mesures d'austérité

Chantal Cyr
Commentaires

Pour une troisième année consécutive, des centaines de lesbiennes prendront les rues de Montréal pour visibiliser et célébrer leur identité, dénoncer la lesbophobie qu'elles subissent encore aujourd'hui et décrier les politiques d'austérité économique qui les affectent quotidiennement. 

Alors que la 1ière Marche s'était déroulée sous le signe de l'histoire lesbienne et en solidarité avec la grève étudiante, la 2e manifestait son appui au Mouvement Idle No More, les lesbiennes marcheront cette année contre l'austérité et l'ensemble des mesures économique et répressives qui les appauvrissent. Mme Alexa Conradi, présidente de la Fédération des femmes du Québec prendra la parole avant le départ pour dénoncer l'impact des mesures d'austérité mises en place par les gouvernements fédéral et provincial sur la communauté lesbienne.

L'année 2014 a par ailleurs été violente pour les lesbiennes au Québec et à travers le monde. La Marche sera l'occasion de dénoncer les agressions lesbophobes, dont une attaque vécue par deux organisatrices de la marche en novembre 2013 à Montréal, et de manifester notre solidarité avec les personnes LBGTQ de par le monde qui essuient quotidiennement des violences extrêmes.

La marche sera festive, avec du cirque de rue, une batucada (percussion) et un « kiss-in » au coin Maisonneuve et St-Denis, lieu de l'agression en novembre dernier de 6 lesbiennes. La marche débutera à la Place Émilie-Gamelin à 18h.