Suisse / Sida

Les religieux en guerre contre la campagne publique de prévention

Étienne Dutil , L'agence AFP
Commentaires

La dernière campagne suisse de prévention contre le VIH — assez audacieuse — soulève de vives protestations de groupes religieux. Certains réclament même son interdiction pure et simple.

La Suisse s'agite après la publication de la version longue d'un clip de prévention contre le sida où des couples — homo et hétéro — apparaissent des dans positions explicitement sexuelles.

Cette vidéo fait partie d'une campagne intitulée « LOVE LIFE — ne regrette rien » .

Des affiches, visibles dans toute la Suisse, mettent en scène cinq vrais couples, homosexuels et hétérosexuels, enlacés et s'embrassant, nus ou en sous-vêtements, mais ne tombent pas dans la pornographie.

La campagne contre le VIH et les autres infections sexuellement transmissibles est tout ce qu'il a de plus officiel puisqu'elle émane de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) suisse.

Les affiches passent mal chez ses détracteurs, mais c'est la vidéo qui a mis le feu aux poudres. 

« C’est d’une insolence! Alors que tout le monde se mobilise contre cette campagne, c’est incroyable! », a réagi le porte-parole de la fondation Futur CH, une organisation chrétienne xénophobe qui se bat en justice pour faire retirer affiches et spots de prévention. « Nous sommes choqués! Il faut vraiment se battre et arrêter tout ça! »

Pour le Réseau Evangélique Suisse (RES), les images « invitent le public à une vie sexuelle sans limites ».

En riposte, l'organisation a invité des partisans à envoyer des photos — sages, bien entendu — d’eux sur sa page Facebook accompagnées du slogan « La meilleure des protections, c’est la fidélité » ou « Notre vie sexuelle est trop belle pour être affichée ». 

Devant ce tollé, l’Office fédéral de santé considère que sa campagne a atteint son but, à savoir susciter la discussion.