États-Unis

L'Idaho et la Caroline du Nord autorisent le mariage homosexuel

Reuters
Commentaires

Les États de l'Idaho et de Caroline du Nord ont commencé à délivrer vendredi 10 octobre leurs premières autorisations de mariage pour les couples de même sexe, couronnant une semaine de victoires judiciaires des partisans de l'union homosexuelle aux États-Unis.

Lundi dernier, la Cour suprême avait créé la surprise en décidant de ne pas se saisir de cette question dans cinq États. En refusant d'examiner les recours contre sept décisions promariage gai concernant la Virginie, l'Oklahoma, l'Utah, le Wisconsin et l'Indiana, les neuf sages de la haute juridiction ont maintenu, de fait, les décisions des Cours d'appel qui avaient invalidé leur interdiction. Six autres États pourraient être indirectement impactés par cette décision.

 

JUSQU'À 35 ÉTATS

Mardi, la Cour d'appel de San Francisco, qui a autorité sur la plus grande partie de l'ouest des États-Unis, a pour sa part annulé la prohibition de l'union pour les couples de même sexe en Idaho et au Nevada. La décision concernant l'Idaho avait brièvement été suspendue par la Cour suprême des États-Unis à la demande de l'État. Mais la haute juridiction a levé ce gel temporaire, vendredi, et les autorités ont délivré leur première autorisation à un couple de lesbiennes.

En Caroline du Nord, après annulation par un juge de district de l'interdiction édictée par cet État, le gouverneur républicain, Pat McCrory, a indiqué que l'administration allait exécuter la décision du juge. Un bureau devait rester ouvert vendredi soir tard dans le comté de Buncombe, pour répondre à d'éventuelles demandes. Quant au Nevada, où les autorités avaient fait savoir qu'elles étaient prêtes à célébrer des mariages homosexuels, les autorisations ont commencé à être données jeudi.

À court terme, le nombre d'États américains autorisant le mariage homosexuel qui est passé de 19 à 24, lundi, pourrait atteindre 35, compte tenu des répercussions des diverses décisions judiciaires.