Taboo, bar de danseurs

22e anniversaire du Taboo

André-Constantin Passiour
Commentaires
taboo
taboo
  • taboo
  • taboo

Oui, cela fait déjà 22 ans que cet établissement a ouvert ses portes un peu en retrait de la rue très passante de Sainte-Catherine, le boulevard de Maisonneuve offrant plus de discrétion. Cela fait donc plus de deux décennies que des jeunes gens de style collégien se trémoussent sur cette scène et offrent leurs charmes à une clientèle variée d’hommes. Si le Taboo a connu certaines périodes difficiles, tout cela est bel et bien en arrière. Et la clientèle est nombreuse à venir admirer les quelque 30 danseurs que compte le club aujourd’hui… C’est donc le vendredi 28 novembre que l’on festoiera comme il se doit ce 22e anniversaire ! 

Ils ont de 18 à 22 ans, ils sont beaux comme des cœurs et savent plaire à la clientèle masculine qui s’agglutine autour de la scène pour les voir exécuter leurs mouvements lascifs au poteau central…  Mais ne vous attendez pas à voir des maigrichons comme ce fut le cas à une certaine époque. « S’ils sont jeunes, le look a changé, a évolué et les danseurs sont de styles plus diversifiés et plus masculins, plus bâtis qu’avant », commente Jerry, le propriétaire du club et qui a été plus de 18 ans serveur au Taboo. Il était parti plus ou moins trois ans du Taboo, mais c’était pour mieux revenir ! «J’aime travailler avec le public, j’aime voir la clientèle et cela me manquait. Le Taboo, c’est comme ma maison, j’y ai passé là plus de temps que chez moi »,explique Jerry.
 
Dès son retour, il y a deux ans et quatre mois, il opère des changements. « La clientèle avait beaucoup baissé ainsi que les danseurs », avoue-t-il. Il fallait donc faire quelque chose pour que la clientèle – qui avait été assez fidèle jusque-là – y trouve son bonheur à nouveau. « J’ai décidé de faire des événements comme le Concours M. Taboo, qui est très, très populaire. Cette compétition reviendra en avril prochain et puis, plus tard en été. Le concours de «couples érotiques» qui est très couru par la clientèle qui apprécie bien ce genre d’activités sera de retour également. Avec cela, la clientèle est retournée au Taboo et le fait qu’il y ait des événements, est aussi devenu intéressant pour les danseurs», souligne Jerry.
 
Naturellement, chacune de ces soirées s’accompagne d’animation, de prix pour les danseurs, de surprises pour la clientèle et de bien du plaisir. Il se peut qu’il y ait d’autres activités au cours de 2015, «mais il est encore trop tôt, on verra bien», ajoute Jerry.
 
Le Club Taboo est l’une des rares institutions du nightlife à perdurer autant dans un même espace. «Je suis le quatrième propriétaire qu’ait connu le Taboo, mais signe de stabilité, il a toujours été là, à la même adresse sur De Maisonneuve. Il n’y a jamais eu de déménagement, ce qui est un gage aussi de constance et de sécurité pour les clients. C’est rassurant de voir qu’un bar est toujours là», d’affirmer Jerry.
 
On va donc souhaiter une longue vie au Taboo et une ère remplie de succès pour son propriétaire…
 
Party du 22e anniversaire, 
le 28 novembre, avec une coupe gratuite de champagne par client, buffet froid servi, cadeaux-surprises toute la soirée. Club Taboo, 1950, boul. de Maisonneuve Est, Montréal. 514-504-6161 ou www.taboomontreal.ca