Discussion sur prévention

«Generation PrEP Are we ready ?»

André-Constantin Passiour
Commentaires
sex oposer

Tel est le titre de cette rencontre en anglais organisée par Sida Bénévoles Montréal, mieux connu sous son acronyme anglophone ACCM (AIDS Community Care Montreal). Comme on l’a vu lors de l’entrevue avec le Dr Réjean Thomas, de la cli-nique L’Actuel, ou avec Eric Paul Leue, un ardent défenseur de ce traitement, la PrEP est définitivement le sujet chaud de l’heure.

Médecins, scientifiques et organisateurs communautaires débattent de cette question. Mais savons nous au juste ce que signifie la PrEP ? C’est ce qu’on risque fort d’apprendre avec un panel, le 28 novembre prochain dès 18h. La PrEP (ou prophylaxie pré-exposition sexuelle) est un traitement, le Truvada, en l’absence d’un vaccin, en vue de prémunir une personne de rentrer en contact avec le virus du VIH et ainsi, par la même occasion, éviter la propagation de cette maladie… Certaines «chapelles» voudraient que la PrEP soient administrée de manière intermittente, soit en prévision d’une relation sexuelle, d’autres insitent pour que la PrEP soit un traitement continu afin de donner plus de force au système immunitaire au cas où il entrerait en contact avec le VIH et donc d’éliminer le virus. Le panel sera composé de Anna-Aude Caouette, de l’organisme STELLA, Patrick Charrette-Dionne du groupe Warning, Ian Salt Bradley-Perrin, de la série de conférences sur le VIH-sida de l’Université Concordia, Alexander McKenzie, de l’étude franco-québécoise Ipergay, Alexander McClelland du AIDS Action Now, de l’auteur Marc-André Leblanc et de Riyas Fadel, du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (Service de lutte contre les infections transmissibles par le sexe et par le sang – SLITSS). 
Rappel : panel gratuit «Generation PrEP – Are we ready ?», vendredi 28 novembre à 18h, à Notre Dame Des Quilles, au 32, rue Beaubien Est, Montréal.Infos : ACCM 514-527-0928 ou www.accmontreal.org.