Consumer Electronic Show 2015

Étrange mais fascinant

Francois Gagnon
Commentaires
easy doc

Chaque année, au retour des Fêtes, Las Vegas vibre au rythme du Consumer Electronic Show (CES). Les plus grandes compa-gnies en profitent pour présenter aux journalistes leurs plus récentes technologies et à quel point elles peuvent aller loin. Cette année, les téléviseurs 4K, les téléphones intelligents plus puissants et les objets connectés sont encore les vedettes principales du CES et sont les produits les plus susceptibles de se retrouver dans nos demeures dans un futur proche. Par ailleurs, les inventions dignes de la science-fiction peuvent souvent faire sourire puisqu’elles sont à la fois loufoques et peu subtiles.

Si la maison connectée tarde à se démocratiser, c’est sans doute parce que le coût de remplacer de tous ses appareils est exorbitant et que la technologie n’en vaut pas encore totalement la peine. Toshiba, ne reculant devant rien, a présenté cette année qu’une seule invention au CES. Ce n’est ni un téléviseur, ni une tablette intelligente, mais bien un Android (oui, un vrai!) pouvant communiquer avec les humains. Le Communication Android peut en effet discuter avec vous et accomplir un certain nombre de tâches. L’idée est née du besoin, chez certaines personnes qui ne peuvent communiquer, d’avoir un robot qui communique par le langage des signes. N’ayant pas un potentiel commercial assez élevé, selon Toshiba, l’invention a été poussée jusqu’à en créer un robot qui agit comme un assistant personnel qui effectue des tâches que vous ne pouvez plus accomplir ou pour lesquelles vous manquez tout simplement de temps. Si nous nous fions aux dires de Toshiba, il s’agit  d’une véritable révolution pour l’industrie des services et pour les maisons. Heureusement, aucun prix n’a été officiellement annoncé, ni même un plan de production. Bonne nouvelle! 
 
Easy-Doks, qui se spécialise dans les stations de chargement pour appareils portables, a présenté un station de recharge assez puissante pour recharger 16 tablettes à la fois. Le principe est simple. Un flux électrique puissant de 30 ampères permet de nombreuses recharges simultanées. Donc, si vous ne savez plus comment charger tous vos nombreux appareils à la fois, cet objet à l’allure d’une filière peut vous simplifier la vie. En plus des 500$ à débourser, prévoyez l’installation d’une prise électrique semblable à celle d’un four ou d’un sèche-linge pour l’utiliser, sinon, vous risquez de faire exploser une prise conventionnelle. Sachez que des ventilateurs ajustable sont fournis avec l’appareil pour refroidir l’unité de chargement. Easy-Doks? Pas sûr.
 
Qui n’a pas déjà essayé ces grosses chaises à massages électriques chez Sears? Sûrement très peu de gens! La nouvelle création d’une firme se spécialisant dans ce domaine risque moins de faire boule neige. Le coloré Dr. Fuji a présenté cette année le Cyber Body-Slimmer FJ-6000 et, c’est spécial. Il s’agit d’une station vibrante ressemblant à un Segway sans roue sur laquelle vous devez déposer vos pieds pour en retirer les bienfaits. Selon l’éminent Dr. Fuji, l’appareil est aussi efficace que la course à pied! Tout ce que vous avez à faire est de vous installer sur l’appareil, d’écouter de la musique, de vous faire vibrer les jambes pendant quelques minutes, de faire rire de vous et vous perdrez du poids! Une invention qui pourra certainement vous aider dans vos résolutions du Nouvel An… !
 
toshibaÀ en voir son site internet, la start-up chinoise Hyperdon est très peu sérieuse. Qu’importe, comme plusieurs comparables chinois, elle a réussi à copier un produit qui n’est même pas encore en vente! On ne sait pas encore où exactement, mais il semblerait que vous puissiez acheter une copie, somme toute assez bien réalisée, de l’Apple Watch deux mois avant sa véritable commercialisation. Avec cette montre intelligente vendue à 30$, vous pourrez faire des appels, recevoir des notifications des applications de votre iPhone, écouter de la musique, compter vos pas et tout le reste.
 
Si vous êtes intéressés, vous devrez surmonter deux épreuves. Trouver un moyen de l’acheter (le réseau de magasins Hyperdon semble limité à un site internet qui n’est pas terminé) et aussi l’acheter avant qu’Apple tue pour de bon la compagnie à grands coups de poursuites. Si Samsung a survécu à celles-ci, j’ose croire qu’Hyperdon, elle, pliera bagages assez rapidement!
 
Si le CES était autrefois reconnu en tant que grand salon d’exclusivités et de primeurs, il est de plus en plus un spectacle d’une semaine pendant lequel on nous présente des prouesses technologiques impressionnantes, mais peu utiles, réalisées à partir d’idées parfois complètement ridicules. En ce qui concerne les produits de consommation, il est fort à parier que les grands noms de l’industrie préfèrent les commercialiser le plus rapidement possible pour couper l’herbe sous le pied des concurrents.