MARIAGE GAI DANS UNE PRISON BRITANNIQUE

Deux assassins vont s'unir, mais ne vivront pas dans la même cellule

Charles Gagné , L'agence AFP
Commentaires
Assassins

Ce sera une première dans une prison britannique. Mikhail Gallatinov, 40 ans, et Marc Goodwin, 31 ans, vont s’unir dans l’établissement de haute sécurité de Full Sutton, près de York. Les deux hommes purgent une peine à perpétuité pour meurtre, dont l'un était un crime homophobe

Gallatinov, préalablement condamné pour des violences sexuelles sur mineurs, avait été condamné en 1997 pour l’assassinat de son amant, âgé de 28 ans. Goodwin, quant à lui, a écopé d’une peine à vie pour un crime crapuleux à caractère homophobe, en 2007. Il avait tabassé à mort un homme de 57 ans pour le voler afin d’acheter de l’alcool, rappelle le «Daily Mail». Il avait préalablement confié qu’il avait envie de «casser du pédé». Les futurs époux n’auront pas la possibilité d’être détenus dans la même cellule, a précisé l’autorité pénitentiaire. Le système britannique ne permet pas les visites conjugales.

En Suisse, en 2009, le prédateur d’enfant René Osterwalder avait demandé à conclure un partenariat enregistré avec son codétenu, condamné pour avoir tué son petit ami. L’affaire avait fait les gros titres. Les deux hommes avaient été séparés et la demande de partenariat refusée. Osterwalder reste soumis à une thérapie en milieu fermé après avoir purgé ses 17 ans de prison. Le «monstre du Jura», comme l’avaient appelé les médias à l’époque de son procès, avait été reconnu coupable d’actes de torture et de tentatives de meurtre sur des bébés.