Russie

Ikea ferme un site Internet par crainte de violer la loi antipropagande gaie

Nathalie Paquette , L'agence AFP
Commentaires
Ikea

IKEA vient d’empêcher l’accès en Russie de son site Ikea Family Live qui montre des familles « quel que soit leur genre ou leur orientation sexuelle ».

Pour ne pas risquer de froisser la justice russe en contrevenant à la loi réprimant la propagande homosexuelle en Russie, le géant suédois de l'ameublement Ikea a indiqué ce vendredi 13 mars qu'il va fermer le site Ikea Family Live dans ce pays. Selon ce dernier « un certain nombre de ce magazine en ligne pourraient être assimilés à de la propagande » homosexuel.

 

Cette loi qui réprime « la propagande d'orientations sexuelles non traditionnelles auprès des mineurs », promulguée par le président russe Vladimir Poutine en 2013, a été utilisée pour interdire des manifestations d'homosexuels et notamment pour poursuivre le fondateur d'un site internet offrant des conseils aux mineurs homosexuels.

Un risque d'amende salée

« Nous nous plions aux lois des pays dans lesquels nous faisons des affaires et pour empêcher toute violation de la loi, nous avons décidé d'arrêter la publication du magazine web en Russie », a indiqué Ikea dans un communiqué. Le magazine Ikea Family Live est publié dans 25 pays, en version en ligne ou imprimée et montre des photos et interviews de familles « quel que soit leur genre ou leur orientation sexuelle » selon Ikea.

 

Selon la loi russe, Ikea pourrait être condamné à payer une amende de plus de 30 000 $ et à suspendre ses activités dans le pays pour une période de 90 jours s'il enfreignait la loi. Le service de presse d'Ikea en Russie a précisé  « n'avoir pas reçu d'avertissement officiel » lié à la loi contre la propagande homosexuelle.

 

Implantée en Russie depuis 2000, un pays où elle n'a pas de véritable concurrente, la chaîne suédoise en a fait son quatrième marché mondial, derrière l'Allemagne, les États-Unis et la France, et devant la Suède.