Metropolis Bleu, du 20 au 26 avril 2015

Écrire et lire pour se comprendre

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
Metropolis Bleu

Metropolis Bleu, c’est le festival de littérature internationale de Montréal qui se déroulera du 20 au 26 avril prochain. Depuis 1997, la Fondation Metropolis bleu (Blu Met en anglais) organise la rencontre de gens de différentes cultures pour partager le plaisir de lire et d’écrire. Avec des rencontres avec le public, la remise de prix, des auteurs et des auteures des quatre coins de la planète se voient chaque année conviés à se rencontrer à Montréal, et à rencontrer aussi le public québécois. 

Une initiative mise sur pied par Linda Leith. Sans oublier le volet social qui vise à développer le goût de la lecture et de l’écriture chez les jeunes des minorités linguistiques, et entre autres, ceux des communautés autochtones. Chaque année, Metropolis Bleu remet des prix et invite les récipiendaires à partager avec les lecteurs de nombreuses rencontres et autres activités qui jalonnent la semaine du festival. Les prix sont remis dans le cadre d’un événement se déroulant à la Grande Bibliothèque de Montréal.
 
Gregory McCormick, directeur de la programmation du festival depuis 2010 tient à rappeler que Metropolis Bleu est à sa connaissance le seul festival de littérature internationale au Canada, qui amène d’autres disciplines artistiques qui peuvent avoir un lien avec la littérature, comme la danse, le théâtre, le cinéma et les performances. « Cette année, Nancy Houston recevra le Grand Prix de littérature internationale. Elle sera présente durant le festival et offrira une performance musicale, accompagnée d’un guitariste qui évoquera la période de la Grande Dépression dans les plaines, qu’elle a si bien connue dans son enfance », avance Gregory McCormick. Le Second Prix, baptisé El Premio Metropolis Azul est attribué à un écrivain d’origine latino-américaine qu’il écrive ou non en Espagnol. Cette année, l’écrivain d’origine dominicaine, Junot Diaz s’est mérité cet honneur pour son roman This is How You Lose Her (disponible en français sous le titre du Guide du loser amoureux, Plon, Feux croisés 2013). Enfin, le prix de littérature autochtone est attribué à Maria  Annaharte, une poète anishnabe pour son recueil de poèmes paru en 2013, Indigena Awry (New Star Books). « Ce que nous souhaitons, c’est construire des passerelles par la littérature entre les différentes communautés, au-delà des différences qu’elles soient culturelles ou religieuses ou encore ethniques, continue Gregory McCormick. Nous croyons que ce type de rencontre est fondamental pour une meilleure connaissance des autres.»
 
Bien sûr, le Canada étant une terre d’immigration, la question de la seconde et troisième génération d’immigrants est aussi concernée par la question de l’intégration. Comment vivre dans une culture qui n’est pas forcément celle de sa famille ou qui s’en éloigne beaucoup trop ? À travers le prix remis au bédéiste américain d’origine chinoise, Gen Luen Yang, qui aborde la question dans son œuvre American Born Chinese, croise le regard d’un adolescent chinois né aux États-Unis avec celui d’un autre adolescent chinois fraîchement débarqué de Taïwan. American Born Chinese a été salué par la critique qui considère que l’œuvre de Gen Luen Yang s’adresse tout aussi bien aux adultes qu’aux adolescents.
 
Est-ce que malgré les nouvelles technologies, les gens lisent plus qu’avant ? Cela ne fait aucun doute pour Gregory McCormick. « Mais ce qui est le plus difficile à cerner, c’est ‘’qu’est-ce qu’ils lisent ?’’ Notre façon de lire à changer. Avec les réseaux sociaux, internet, est-ce que nous prenons encore de longues pauses pour nous plonger dans un livre, cela reste à voir ».
 
La fondation Metropolis Bleu met sur pied des initiatives qui encouragent les étudiants d’ici et d’ailleurs dans la province à produire des textes en lien avec leur histoire et leur quotidien. Plus de 16 000 étudiants de 760 institutions différentes ont participé depuis l’année 2000 aux différents programmes de la fondation, sous le slogan : Le pouvoir des mots pour lutter contre l’exclusion, la pauvreté et les préjugés.
 
De nombreux événements et différentes performances animeront toute la semaine du festival Metropolis Bleu et sont incontournables pour tous ceux qui aiment les livres, les mots, les rencontres et les partages.
 

Festival Metropolis Bleu, du 20 au 26 avril 2015, à Hôtel 10 Programme des activités : www.metropolisbleu.org