L’Aide aux Trans du Québec

Le vent en poupe

Denis-Daniel Boullé
Commentaires

Le début du mois de mai a été marqué par deux jours de conférences organisées dans le cadre de Fierté Trans. 

Samedi et dimanche, ils ont été nombreux à venir écouter ceux et celles qui développent des expertises sur toutes les questions et toutes les problématiques entourant l’identité de genre. Selon  la présidente de l’Aide aux trans du Québec (ATQ), Monica Bastien, le succès montre bien qu’il y a un intérêt grandissant vers la meilleure information possible aussi bien pour les personnes concernées directement que pour les autres. « Les conférenciers se sont succédés et on réfléchit déjà pour l’année prochaine à laisser plus de temps entre chaque invité pour que les personnes présentes puissent partager un peu plus. Mais cela prouve bien que tout le monde était content de l’événement ».
 
Bien évidemment le sujet du moment était le projet de règlements devant faciliter le changement de mention de sexe à l’État civil, et les représentations de différents acteurs du communautaire mais aussi de la recherche en commission parlementaire. Un espoir semble se dessiner sur le renoncement au délai de deux ans avant de pouvoir faire la demande des changements d’identité. « Les conférenciers comme Jean-Sébastien Sauvé sur les droits des personnes trans ou encore comme Françoise Susset sur la contribution des personnes trans à l’épanouissement de la société ont été fortement appréciées », souligne Monica Bastien, «mais aussi la présentation de la communauté trans (hijra) de Mumbai avec laquelle il travaille par Mathieu Boisvert. On espère dans l’année à venir développer une forme de collaboration ».
 
Pendant ces deux jours, le réalisateur George Karbour dont le documentaire À mes enfants était présenté dimanche, a filmé les deux jours de Fierté Trans. « Grâce à son travail, nous allons pouvoir documenter le site de l’ATQ en mettant en ligne les conférences », continue la présidente qui est confiante et très heureuse de l’avenir de l’ATQ qui fête cette année ces 35 ans d’existence. « Outre le gala en novembre prochain pour souligner l’anniversaire de l’association, nous sommes très heureux de voir que nous avons maintenant un bureau situé au 5600, rue Hochelaga et surtout le fait que nous avons engagé une directrice générale, Marie-Ève Couture, qui a une grande expérience du communautaire. Elle sera un grand atout pour l’ATQ », conclue Monica Bastien. De nombreux organismes communautaires LGBT avaient des kiosques lors de ces deux journées de Fierté Trans, dont le Conseil québécois LGBT, puisque la question de l’identité de genre traverse tous les organismes aujourd’hui. Pour l’Aide aux trans du Québec, les changements qui s’en viennent sont l’assurance d’offrir de meilleurs services aux personnes trans ou à toutes les personnes qui ont des questions sur l’identité de genre en ayant maintenant pignon sur rue. Aujourd’hui, les responsables de l’organisme cherchent à développer des partenariats et à assurer un avenir financier pour les années à venir. À surveiller, le prochaine campagne de levées de fonds qui aura lieu le 6 juin prochain avec un spectacle musical au bar le Cocktail à partir de 19 h.