In Memoriam

Stéphane Donaldson meurt à Los Angeles

Yannick LeClerc
Commentaires
Photo prise par © 2009
Photo prise par © Hugo Vincent (HV Photos)
Photo prise par © 2014

C’est avec tristesse que nous apprenions, mardi matin, le décès de Stéphane Donaldson, un personnage important du milieu cuir et rubber de Montréal. Il avait remporté, en 2009, le titre de Mr International Rubber et était à l'origine du Week-end Fusion.

Si on ne sait pas encore les raisons de sa mort, plusieurs amis en ont fait l’annonce via Facebook dans la nuit de lundi à mardi. Depuis, les mots de sympathies, les hommages et les souvenirs s’accumulent sur sa page Facebook.

En plus du titre de Mr International Rubber, il a aussi remporté, en 2008, les titres de Monsieur Rubber Montréal et de Mr American Rubber.

Né en janvier 1970, Stéphane a débuté une carrière dans le monde fétiche (cuir et rubber) alors qu’il travaillait chez Priape, à Montréal. Durant de longues années, il a œuvré pour accroître la visibilité et l'acceptation du rubber au sein de la culture gaie, en organisant ou en participants à plusieurs concours, comme membre des Faucons, puis en créant, entre autres, le week-end Fusion à Montréal.

C'est ainsi que Stéphane Donaldson a pris sous son aile les concours M. Cuir Montréal et M. Rubber Mtl, des activités séparées, pour en faire une seule compétition s'étendant sur trois jours, afin de rejoindre un plus grand nombre d'adeptes que possible.

Il a participé également à plusieurs événements fétiches à travers le Canada et les États-Unis, où il s'est fait de nombreux amis.

Bien que peu de personnes en sont conscientes, il a contribué à intéresser des studios, comme Titan, à intégrer dans leurs productions de plus en plus d’articles en rubber et, ainsi, à en augmenter la visibilité. L’an dernier, il avait déménagé à Los Angeles pour joindre l'équipe d’Oxballs (dont il était le directeur du marketing), une entreprise de jouets pour adultes. Il venait de fonder un groupe d'amateurs de rubber (RubberMen of LA) et avait siègé sur le jury du dernier concours Mr Leather Los Angeles, en mars dernier.

Stéphane était un homme privé qui a toujours su séparer sa vie professionnelle dans le monde fétiche des autres aspects de sa vie privée, mais ceux qui l’ont côtoyé savent que c'était un cavalier passionné par les chevaux (et impliqué dans des associations équestres québécoises) et qu’il était le père de trois enfants.

L’équipe de Fugues offre ses condoléances à sa famille et ses enfants, ses collègues et amis à travers le monde, et à ceux qui ont eu le plaisir de le côtoyer.