Couple

Le message inspirant d’un couple d’Anglais ensemble depuis 55 ans

Collaboration Spéciale
Commentaires

Paul Pollard et Ted Spring, 77 et 78 ans, sont certainement le plus ancien couple gai de la Grande-Bretagne. Ils célèbrent leur 55e anniversaire cette semaine.

Dans une interview accordée à Herald, le couple qui habite à Plymouth (sud-ouest de l’Angleterre) a raconté leur histoire d’amour et partagé son expérience dans un message puissant et inspirant qui revient à une époque lors de laquelle, l’homosexualité n’était pas acceptée.

C’est au Lockyer Hotel qu’ils s’étaient rencontrés, l’un des deux bars gais de la ville à l’époque. Ted raconte :

« Au moment où je l’ai vu, j’ai immédiatement su que c’est avec lui que je pourrai passer le restant de ma vie. Je discutais avec un ami quand il est arrivé. Il m’a ramené à boire et on a commencé à parler. Plus jamais il ne m’a offert de verre depuis. »

Le couple a dû attendre 7 ans après, en 1967, avant que les hommes gais et bis n’aient eu le droit de vivre ensemble. Ils n’avaient jamais pu être ouverts à propos de leur couple avant cela.

« J’ai voulu être normal. J’avais eu des petites copines avant, mais ça ne m’avait jamais semblé correct. J’ai toujours su au fond qui j’étais vraiment, mais je ne pouvais le dire à personne. Je n’aime pas blesser les gens, c’est pour cela que j’ai eu du mal à accepter, qui je suis. Quand j’ai rencontré Paul, j’étais en couple avec une femme … On a été ensemble, on a rompu puis on s’est remis ensemble. Je ne pouvais pas lui dire que j’étais gai. Heureusement, elle avait emménagé à Londres pour un travail et elle avait fini par rencontrer un autre homme. »

Les doutes de Ted à propos de sa sexualité n’étaient pas partagés par Paul, qui lui assumait ce qu’il était. « Il me disait (Paul) : où est le mal d’être queer ? Où est le mal dans ça ? On s’en fout de ce que les gens pensent. »

« Il m’a montré que, peu importe qui tu aimes ou ce que tu aimes, l’amour est une belle chose, et après 55 ans avec Paul, je peux honnêtement dire que je n’ai jamais été aussi heureux. »

Malgré ce que l’on peut croire, le couple ne regrette pas le fait d’avoir grandi dans une époque où l’homosexualité était illégale.

« La société a beaucoup changé. Si je peux être honnête, c’était mieux quand c’était illégal. Nous étions comme une grande famille, nous savions qui nous étions et où est ce qu’on pouvait aller … Nous avions pris l’habitude de prendre des verres les samedis soirs au The Lockyer Hotel. C’était un petit endroit, mais nous y avons pris l’habitude de nous y rendre. Tout le monde nous connaissait tous. »

« Le pays a beaucoup changé, mais les préjudices existent encore. Si plus de gens avaient une meilleure attitude, cela aurait permis à une grande majorité de la société de vivre sa vie. »

 

Source  Tetu.com et Herald