Uber

Un couple gai s'embrasse dans une voiture Uber, le chauffeur appelle la police

Sylvain Roy
Commentaires

 

Sam Simons et Santiago Figeuroa ont, selon leurs dires, été sommés de descendre de leur voiture Uber par leur chauffeur après avoir échangé un baiser rapide sur la banquette arrière.

« Un homme ne devrait pas embrasser un autre homme », a protesté leur conducteur. Devant le refus du couple de descendre du véhicule après à peine 2 km de distance parcourue, le chauffeur Uber a appelé la police.

 

Sam explique à Metro: « Il nous a crié dessus et nous a ordonné de nous asseoir à l'opposé l'un de l'autre. Ce n'est pas comme si nous nous étions déshabillés mutuellement, nous nous sommes fait un petit bisou sur les lèvres ».

 

Le couple était de sortie dans le quartier de Chelsea, à Londres et a commandé un véhicule Uber pour rentrer à Greenwich, à environ 15 kilomètres de là.

 

Le chauffeur imitait des bruits de baisers et les montrait du doigt devant la police, selon Sam. Les agents de police ont calmé la situation et ont appelé un nouveau taxi pour que le couple puisse rentrer chez lui.

 

« Le chauffeur a dit qu'on l'avait distrait, mais ce n'est pas comme si nous étions l'un sur l'autre. C'était un bisou et nous aurions pu être des frères », se défend Sam Simons.

 

« Nous ne tolérons aucune forme de discrimination », a fait savoir un porte-parole d'Uber qui dit envisager la suspension du chauffeur si l'enquête venait à confirmer les dires de Sam Simons et Santiago Figeuroa.