Techno

Un pas de plus vers le luxe

Francois Gagnon
Commentaires
nous

Google a dévoilé au monde entier, le 29 septembre dernier, la gamme de produit qui ornera les tablettes virtuelles du Google Store pour la prochaine années à venir. Téléphones, tablette et systèmes de divertissements novateurs; la compagnie nouvellement appelée Alphabet n’a pas déç?u et s’est éloignée des compromis.

Le principal attrait de cette conférence automnale annuelle est demeuré le même que les années précédentes: une nouvelle gamme d’appareils Nexus. Cette année, deux nouveaux téléphones ont été dévoilés au public et avec cette stratégie misant sur la variété, Google s’assure d’attirer l’attention de clientèles différentes.
 
À pareille date en 2014, les têtes penseuses de Google nous présentaient un Nexus 6 plutôt costaud: six pouces d’écran et des caractéristiques techniques au top qui marquaient un changement de stratégie: s’éloigner de la promesse d’un rapport qualité-prix pour flirter avec le haut de gamme. Certains acheteurs en ont profité, eux, pour s’éloigner de ce produit qu’ils jugeaient trop gros et trop cher et les chiffres de vente ont tout dit: le Nexus 6 a été beaucoup moins populaire que son prédécesseur, le Nexus 5.
 
2015 marque donc un certain retour aux sources dans le cas du Nexus 5X, créé en partenariat avec LG. Un téléphone plus compact doté d’une architecture interne de moyenne gamme destiné à une clientèle intéressée à se procurer un bon téléphone déverouillé sans y laisser sa chemise. Pour 499$, le Nexus 5X vous offre une caméra 12,3 mégapixels qui, selon ce qu’on nous promet, serait équivalente à celle d’un iPhone ou d’un Samsung Galaxy récent. L’écran, haute définition intégrale, reproduit bien les couleurs et est facilement visible à l’extérieur, en plein soleil. La grande nouveauté: le Nexus Imprint, un lecteur d’empreintes digitales, placé au dos de l’appareil, rapide et précis. Il permettra, entre autres, à certaines applications d’être plus sécurisées et à autoriser des transactions grâce au nouveau Android Pay.
 
Pour les amateurs de téléphones luxueux, Google a collaboré avec la compagnie chinoise Huawei pour l’autre téléphone, le Nexus 6P. Cette deuxiè-me version offre une expérience chic sans compromis. Le téléphone en entier est en aluminium, l’écran de type AMOLED est en résolution Quad HD (quatre fois la haute définition) et les caractéristiques internes sont toutes à la fine pointe, même la batterie. On nous promet une réelle autonomie d’une journée, enfin! Le Nexus 6P partage la lentille et le Nexus imprint de la version 5X. Il est offert à partir de 699$ et s’adresse à une clientèle passionnée de technologie en moyens ou à des consommateurs qui acceptent de se soumettre à un contrat à durée déterminée chez un opérateur mobile. On prévoit un prix d’environ 200$ à condition d’apposer sa signature au bas d’une entente de deux ans.
 
Google a également présenté une nouvelle tablette assemblée à l’interne (ce qui est rare!) et qui poursuit la tradition des ordinateurs Chromebook Pixel (que vous ne connaissez probablement pas). Ces ordinateurs portables étaient pensés et construits par Google avec des matériaux de grande qualité. Cette philosophie a été transposée dans une tablette de grand format, mais à un prix tout de même raisonnable. La bien dessinée Pixel C de 10,2 pouces est performante: un des meilleurs processeurs portables est caché sous l’écran, ce qui lui permet d’accomplir des tâches généralement réservées à des ordinateurs compacts. Vendu séparément, un cla-vier aimanté vient compléter l’ensemble pour offrir une expérience de productivité équivalente à celle de l’iPad Air 2. Pour l’instant, aucun prix n’a été communiqué pour le Canada. Si on se fie aux habitudes de commercialisation de la firme, il pourrait être bien possible que nous devions nous passer de ce produit, faute de demande suffisante dans notre marché.
 
Les deux autres gadgets présentés le 29 septembre viennent rafraîchir la gamme Chromecast, ce bidule bon marché servant à diffuser du contenu numérique sur un téléviseur et maintenant sur des enceintes stéréo. Oui, un nouveau Chromecast a vu le jour: le Chromecast Audio qu’on peut brancher à un haut-parleur avec un simple câble audio conventionnel de 3.5 mm. Ainsi, pratiquement n’importe qui peut maintenant profiter d’une expérience multimédia de qualité à la maison. Ces deux nouvelles versions ont été particu-lièrement anéliorées en ce qui a trait à leur connectivité. À l’aide de leurs antennes intelligentes, ils gérent le signal Wifi en réduisant les risques de déconnexion et le temps de mise en cache avant de débuter la diffusion d’un film ou d’une chanson. En résulte une expérience fiable, rapide et sans tracas.