La discrimination à l’embauche

Efféminés s’asbstenir…

Collaboration Spéciale
Commentaires

Une entreprise suisse basée à Zurichoise a publié une offre d'emploi dans le magazine gai «Display». Elle y précise qu'elle veut bien des candidatures d’hommes gais, mais «pas de tantes»...

Cette entreprise est à la recherche d’un « gentil assistant-comptable », découvre-t-on dans la dernière livraison du magazine gai suisse. Envoyez votre CV si vous êtes de langue maternelle suisse alémanique, si vous êtes déterminé et vif d’esprit et si vous présentez bien, bref… si «vous êtes un gay normal (pas une tante)» (sic).

La photo de l’insertion (dont l’annonceur est anonyme) a provoqué l’incompréhension sur les réseaux sociaux. S’agit-il d’une blague de mauvais goût ? Semble-t-il que non. Sur Facebook, un responsable du magazine explique ce «faux pas » par le fait que l’annonce est arrivée après le délai rédactionnel et n’a pas été suffisamment contrôlée. «Évidemment, en 35 ans, tu peux écrire un million de mots pour défendre la communauté. Mais tout cela est réduit à néant quand un annonceur écrit un mot de cinq lettres comme tante», déplore-t-il amèrement. Comble de l’ironie, l’annonce embarrassante paraît en même temps que le magazine publie un dossier sur l’intolérance à l’intérieur de la communauté gaie. Son titre ? « Trop vieux, trop gros, trop pauvre, trop tante »...

Source : 360.ch