« 2015 dans le tordeur »

Une revue qui décoiffe ... l'année !

Étienne Dutil
Commentaires
2015 dans le tordeur

« 2015 dans le tordeur » est la deuxième édition de la revue de l’année du duo comique du « 16 heures ». Martin Proulx et Jocelyn Lebeau reviendront sur les points marquants de 2015 : rien ne sera épargné et personne ne sera laissé pour compte ! Même Joël Legendre… qui en assure la mise en scène !

« Notre idée, c’est une revue de l’année qui se déplace chez les gens », insistent Martin et Jocelyn. 18 spectacles sont programmés entre le 27 novembre et le 16 janvier aux quatre coins de la province. « C’est une revue qui ne s’installe pas plusieurs semaines dans un théâtre ou juste un soir à la télé. Cela nous permet une plus grande marge d’improvisation, selon la salle, le public, la météo ou l’actualité qui pourrait apparaître pendant cette période de tournée. »
 
Les duettistes ne présenteront pas leur humour créatif sur l’île de Montréal, mais on s’en approche à quelques reprises : au Club Dix30 à Brossard le 2 décembre, deux soirs à la salle Jean-Louis-Millette à Longueuil les 19 et 20 décembre, et la salle André-Mathieu à Laval le 22 décembre, juste en face du métro. Et puis on ne sera pas loin au Zénith de St-Eustache le 3 décembre, et au Théâtre du Vieux-Terrebonne le 28 décembre… et dans plusieurs autres villes du Québec »
 
Parmi les invités spéciaux, on pourra déjà compter sur la présence vidéo de Kevin Bazinet, et sur scène de Debbie Lynch-White, « une comédienne talentueuse, mais aussi une voix à découvrir qui n’est pas sans rappeler Whitney Houston », affirment carrément les deux humoristes. «C’est une formule cabaret, où les gens pourront aller se chercher une bière pendant le spectacle. Avec le "band" de musiciens, nous serons six sur scène chaque soir où s’ajouteront plusieurs invités-surprises au cours des différentes soirées. On aime ça, nous, les surprises dans les fêtes de fin d’année ! »
 
« 2015 fut une année riche en… péripéties, dirons-nous, entre les élections fédérales, la course à la direction du Parti Québécois, le retour de Céline Dion à Las Vegas, le mariage de Julie et Pierre Karl Péladeau, le Matricule 728, et bien d’autres événements incontournables », détaillent-ils. « En raison de cette tournée qui s’étale sur sept semaines, rien n’est coulé dans le béton. Nous écrirons certainement encore des textes et nous ferons encore des ajustements deux heures avant de monter sur scène. Beaucoup de stand-up, des parodies d’émissions de télé, des chansons, des projections vidéos, des paillettes pis ben d’la perruque et du costume », s’enthousiasment Jocelyn et Martin. « Avec la mise en scène de Joël Legendre, ça va tellement vite pendant près de deux heures qu’on change même parfois de costume et de perruque sur scène ! »
 
Puisqu’on parle de Joël Legendre et de l’actualité 2015… « Tiens, voilà un scoop pour Fugues ! C’est Joël lui-même qui s’est proposé pour participer à notre sketch sur son actualité. Il est tout-à-fait prêt et capable d’en rire désormais, donc… on va en parler, du buisson ! », rigolent les deux humoristes. « Joël Legendre a un tel bagage professionnel, une telle expérience, qu’il trouve à chaque instant le petit truc qui fera la différence et fera décoller une idée. Pour nous, c’est une chance inouïe de travailler avec lui comme metteur en scène. »
 
Cela fait maintenant trois ans que ces deux-là parodient ensemble, malgré des trajectoires pour le moins très divergentes. Jocelyn Lebeau, le plus grand des deux, est diplômé en télévision de l’UQÀM et en interprétation théâtrale de l’option Théâtre du Collège Lionel-Groulx. À la télévision, il était le serveur des restaurants des Bobos aux côtés de Marc Labrèche, et le reporter “plein air” de Cap sur l’été. Comédien aux cabarets radiophoniques de « Plus on est de fous, plus on lit! » depuis 4 ans, Jocelyn est aussi codirecteur artistique de la compagnie Théâtre de Trois.
 
Fraichement gradué de l’École du Barreau, Martin Proulx travaille aux Productions J comme créateur et... avocat ! « C’est bien d’avoir quelqu’un qui connaisse le droit pour savoir jusqu’où aller quand on parodie quelqu’un », rappelle Jocelyn. Martin s’est fait connaître grâce à Marie-Anne Du-Saut. Ce premier personnage du duo à circuler sur le web pastiche la journaliste Anne-Marie Dussault. Celle-ci en a bien ri puisqu’elles ont toutes deux participé côte à côte aux Gémeaux 2013.
 
Martin et Jocelyn se sont rencontrés alors qu’ils travaillaient tous les deux à l’accueil du Théâtre de la Ville de Longueuil. Leur vision humoristique a cliqué. « Amis de scène, mais pas en couple », précisent-ils, ce sont deux célibataires, deux cœurs à prendre (mais Jocelyn a du retenir Martin de nous envoyer des photos…). Ils n’ont rien de spécial à raconter à propos de leur sortie du placard « parce qu’il n’y a pas eu de soucis dans nos familles très à l’aise à ce sujet; d’une formidable banalité »
 
Le duo d’humour s’est formé autour d’une action citoyenne ! « Nous sommes tous les deux des citoyens interpellés et concernés par la chose publique. Lors des élections de 2012, nous voulions nous impliquer dans la campagne, et nous avons eu l’idée de produire des capsules d’infos pa-rodiques pour faire sortir le vote des jeunes. » Les réseaux sociaux ont fait le reste et des productrices comme Julie Snyder et Marie-France Bazzo se sont intéressées à leur approche. La suite est à (re)découvrir sur scène dès le 27 novembre. 
 
Toutes les infos et dates sur 
 
 
idée cadeau 2015-2016