Love Actually

Une histoire lesbienne coupée au montage

Catherine Leduc
Commentaires

Love Actually est la comédie romantique britannique par excellence de ces 15 dernières années qui ressort à chaque fin d’année pour les fêtes. Sorti en 2003, le film a conquis les coeurs de millions de spectateurs à travers le monde. Si le long-métrage prétendait que l’amour était partout, tous les couples du film étaient hétérosexuels. Cependant, le réalisateur Richard Curtis avait l’intention d’y raconter une histoire homosexuelle avec un couple de femmes plus âgées. 

Une histoire qui a été tournée en partie, mais qui a finalement été coupée au montage. Si cela était plus ou moins connu, cette histoire ressort ces jours-ci.

C’était une histoire triste dans laquelle Anne Reid jouait la directrice intransigeante de l’école du fils d’Emma Thomson dans le film. À ses côtés, Frances de la Tour (Harry Potter), incarnait sa compagne, une femme atteinte d’un cancer en phase terminale, mais avec un esprit positif. Malheureusement, elle finit par mourir.

Dans les bonus des DVD, le réalisateur exprime sa déception d’avoir dû couper cette histoire et s’en dit « vraiment désolé ». Il déclare : « l’idée était qu’on rencontrait cette directrice d’école sévère. Et plus tard dans le film, on s’éprend soudain d’elle et on réalise que tous les personnages qu’on croise dans la vie ont leur propre histoire d’amour compliquée. »