Canada

Les changements de sexe plus nombreux chez les militaires canadiens

Éric Bergeron
Commentaires

Depuis 2010, le nombre d'interventions chirurgicales de changement de sexe aurait augmenté chaque année au sein des Forces armées canadiennes.

Si une seul une personne par année a subi une opération de changement de sexe, de 2008 à 2010, depuis, le nombre a graduellement augmenté jusqu'à l'atteindre, pour la période de 2014-2015, le nombre de six interventions.

Le colonel Marc Bilodeau, directeur des politiques médicales dans les FAC, expliquait à un journaliste de La Presse, cette augmentation par une plus grande tolérance au sein de l'organisation de même que dans la société dans son ensemble.

Les FAC ont adopté en 2010 une politique intitulée « Gestion des militaires transsexuels », qui vise à prévenir la discrimination et qui encadre la manière dont ces dossiers doivent être traités. « Cette ouverture des Forces fait en sorte qu'il y a peut-être plus de gens qui sont susceptibles de faire le processus ou de faire la demande pour la procédure », soulignait  le colonel Bilodeau au journaliste de La Presse.

Il s'agit d'une légère augmentation, mais qui se compare à celle observée dans le reste de la population. Au Québec, le nombre total de personnes qui ont bénéficié d'une opération de réassignation sexuelle durant cette période a aussi augmenté. Il est passé de 16, en 2009, à 149 en 2013-2014, avant de connaître une légère baisse en 2014-2015, avec 98 patients.

Les coûts associés à ces opérations sont assumés par les FAC, sauf celles qui tombent dans la catégorie « chirurgie esthétique.

Source : La Presse