Application de rencontres

Hanky l’application de rencontres gaies qui discrimine

Yannick LeClerc
Commentaires

Lancée mi-décembre, cette nouvelle application de rencontres gaies de type Grindr fonctionne comme un club privé en refusant l’accès à la majorité de ses utilisateurs. À contre-courant de la tendance actuelle d’un secteur en croissance.

Ici, les nouveaux inscrits doivent être parrainés par un utilisateur déjà membre ou approuvé par un quorum de 3 membres en règle. But de la manœuvre ? N’autoriser l’accès à l’application qu’aux utilisateurs les «plus sexy» en excluant les physiques différents: les gros, les «moches», les garçons efféminés ou aux looks «trop alternatifs. Selon les créateurs de l’appli, 80% des utilisateurs potentiels ne pourront y accéder…

Derrière cette «belle innovation», se cache, un Danois de 29 ans, Jonas Cronfeld. Diplômé de l’Université Copenhague en Design et Technologie, ce jeune bosse depuis près 10 ans le secteur des applications de rencontres gaies. Et c’est en sortant dans un club à New York, qu’il a eu l’idée de Hanky :

« Je passais la soirée dans un grand club gai à New York. Je n’aimais ni la musique ni les autres mecs là-bas. J’ai appelé un ami qui nous a fait rentrer dans une soirée gai accessible seulement sur invitation. Une super fête sur le toit d’un édifice. Soudain, on s’est senti chez nous. On s’est assis avec quelques bonnes bouteilles et on s’est demandé si on pouvait créer le même environnement via une application pour téléphone. Dès le lendemain, on a commencé à travailler sur cette idée».

Pour le jeune entrepreneur il n’y a rien de choquant à exclure sur de simples critères physiques les 4/5 de ses utilisateurs potentiels :

«On veut offrir un environnement unique où tout le monde est sur la même page. Des mecs avec qui on voudrait sortir. Sur Hanky, les utilisateurs dessinent la communauté de façon démocratique. Il te faut une invitation par un contact qui est déjà membre. Si tu n’as pas d’invitation, il te faut obtenir au moins 3 votes de membres pour accéder à l’appli. Comme ça on évite le nombre de mecs louches, de ceux qui te font perdre du temps ou les faux profils»...