Russie

La Russie interdit le festival qui honore le « poisson gai »

Yanick Limoges
Commentaires

La communauté LGBT russe voulait défendre les droits des homosexuels en utilisant l’humour grâce ? un festival célébrant le «poisson Gay», mais ils se sont vus refuser l’autorisation de tenir cet événement parallèle au grand festival de l’éperlan.

Les militants des droits des homosexuels russes prévoient d’aller en justice à la suite de ce refus. Cet événement, qui se serait déroulé ? Arkhangelsk, avait pour but de célébrer l’éperlan gai. L’éperlan est un poisson très apprécié et surpêché dans cette ville portuaire située à l'embouchure de la Dvina septentrionale, ? environ 25 km de la mer Blanche.

Depuis plus de 300 ans, Saint-Pétersbourg organise le festival de l’éperlan chaque mois de mai. En célébrant l’éperlan gai, la communauté LGBT était donc sûre d’attirer l’attention, même si cela pouvait sembler être une plaisanterie. De plus, c’était une manière intelligente de défendre les droits des homosexuels et de sensibiliser ? la sauvegarde de cette espèce marine très précieuse.

Les militants avaient programmé de descendre dans les rues avec des bannières et pancartes le 25 janvier. Les activistes avaient également demandé le droit de manifester pour les LGBT victimes de l’état islamique en Iraq et en Syrie et d’organiser deux événements dans le cadre du «Gay Pride» en hiver. Parce que toutes leurs demandes ont été refusées, les activistes espèrent pouvoir démontrer que les autorités russes mettent la célébration du « poisson Gay » dans la même catégorie qu’une protestation contre l’extrémisme. Les autorités d’Arkhangelsk ont affirmé que leur décision reposait sur loi fédérale contre la propagande homosexuelle.

SOURCE : boys.one