VIH et tourisme

Un touriste séropositif interdit de séjour en Australie

Étienne Leduc
Commentaires

Un touriste scandinave de 60 ans a été interdit de séjour en Australie parce qu’il porte le VIH. L’histoire a fait des remous, contraignant le gouvernement australien à s’excuser en avançant une erreur administrative.

Les migrants permanents en Australie doivent faire un test VIH avant de pouvoir fouler le sol : cette loi controversée ne concerne généralement pas les touristes. C’est pourtant ce qui est arrivé à cet homme de 60 ans a qui on a refusé le séjour à cause de sa séropositivité. 

Cette décision l’a quelque peu pris de court (ce scandinave qui a préféré garder l’anonymat pour des raisons professionnelles et vit avec la maladie depuis 1994) car il visite l’Australie chaque année depuis 22 ans et il n’a jamais eu ce genre de problème. Ainsi, après avoir fait une demande de visa de touriste pour un séjour de trois mois, il a été choqué d’apprendre qu’il avait échoué au test médical car il avait le VIH.

La raison évoquée est qu’il ne satisfaisait pas au règlement parce qu’il était susceptible d’avoir besoin de services de santé qui couteraient cher au gouvernement australien. Cette réponse a étonné le touriste étant donné que son traitement consiste en une pilule par jour et qu’il emmène son médicament partout où il va. De plus, il n’a jamais été hospitalisé en Australie au cours de ses précédents voyages. "J’ai un docteur à Sydney qui évalue ma santé lorsque je suis là-bas. Il me dit souvent que pour quelqu’un qui vit avec le VIH, je ne pouvais pas être en meilleure forme " a confié le sexagénaire.

Les autorités australiennes n’ont pas pensé que l’affaire allait faire autant de bruit. Elles ont été forcé de réagir en expliquant qu’il s’agissait d’une simple erreur administrative et que les touristes pouvaient venir, même étant séropositives.

SOURCE : À CAUSE DES GARÇONS