Religion

Les concerts de Madonna sont l'oeuvre du diable, selon les évêques philippins

Charles Gagné
Commentaires

Les évêques philippins avaient appelé les fidèles à boycotter les concerts prévus à Manille par la diva de la pop Madonna au motif qu'il s'agit de l'oeuvre du diable. Les deux concerts se sont tenus à guichets fermés...

La chanteuse de 57 ans s ‘est produit mercredi et jeudi sur une scène géante en forme de croix dans le cadre de sa tournée « Rebel Heart ».

Les Philippines « et tous ceux qui aiment Dieu doivent éviter le péché et les occasions de pécher », écrit l'archevêque Ramon Arguelles dans un communiqué publié sur le site officiel de la Conférence des évêques catholiques des Philippines.

Les concerts, les premiers donnés par la vedette dans l'archipel, s'apparentent « à des attaques subtiles du malin ». « Pourquoi les Philippines sont-elles la destination favorite de ceux qui blasphèment contre Dieu et la Sainte Mère? », demande l'homme d'Eglise. L'archevêque Arguelles avait déjà fait campagne contre la venue à Manille en 2012 de Lady Gaga, jugeant aussi qu'elle était l'émissaire de Satan. Les évêques des catholiques des Philippines, dont 80% des habitants sont des catholiques fervents, sont connus pour leur conservatisme. Ils n'hésitent pas à donner leurs opinions sur des sujets divers.

Madonna a rendu visite mardi à un centre d'accueil d'enfants victimes d'abus et un orphelinat catholique de Manille. « Détente avec mes copains », écrit Madonna sous une photographie la montrant avec trois enfants au centre de Bahay Tuluyan, où vivent 500 enfants abandonnés ou victimes d'abus, postée sur Instagram. « Chapeau à la Fondation Bahay Tuluyan pour avoir donné un toit et de la nourriture à tant d'enfants des rues », dit-elle dans un autre message.