Carrefour des arts de la scène et de l’entreprenariat

Pour devenir un pro de la gestion des arts

Daniel Rolland
Commentaires
arts de la scène

Aujourd’hui l’industrie culturelle est devenue un monde beaucoup plus complexe qu’avant. Qui nécessite une formation  de pointe. Mais où la trouver ? C’est là qu’intervient le Carrefour des arts de la scène et de l’entrepreneuriat

Située à Verdun rue Moffat, l’institution qui fait partie de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys offre des formations gratuites ouvertes à tous dans trois volets, la représentation artistique, les techniques et technologies de scène et le mannequinat de scène. Donc vous avez là tout ce qu’il faut savoir pour devenir gérant d’artiste, ou si vous êtes artiste vous-même ou en devenir, comment s’administrer, comptabilité comprise. Quand on sait que les grandes entreprises culturelles passent un temps fou à remplir des demandes de subvention, est-il besoin de souligner à quel point il est nécessaire d’être pisté dans cette jungle. Ensuite d’autres se tourneront vers les métiers d’appoint au spectacle, le son et l’image. Rien n’interdit à un chanteur par exemple ou un humoriste de se prévaloir de ce dernier volet, ça ajoute à la connaissance de son métier.
 
Une rencontre opportune
Hélène Pilote est directrice du Carrefour qui relève du Collège d’informatique et d’administration Verdun-Lasalle. Femme d’une grande humanité, c’est sa rencontre avec Pierre Pagé qui a déterminé la suite des choses. « Pierre qui est proche de Gilles Vigneault avait rencontré une de nos employées au Théâtre Paradoxe à Ville-Émard. Et on s’est rendu compte que ses préoccupations rejoignaient les nôtres. Nous sommes le chaînon manquant entre l’artiste et son organisation d’affaire ». Suit alors une autre rencontre déterminante, celle d’Hubert Mansion qui a rédigé un livre phare à l’intention de ceux et celles qui veulent devenir artiste, Tout le monde vous dira non. C’est lui qui a structuré entre autres le programme de cours du volet de la représentation artistique. Il est rompu à tous les aspects légaux de la chose. Et dieu sait qu’une ligne mal comprise dans un contrat peut vous mettre sérieusement en difficulté.
 
Le Carrefour des arts de la scène et de l’entrepreneuriat,  relevant du Collège d’informatique et d’administration Verdun-Lassalle, compte trois professeurs et est ouvert à tous ceux qui sentent l’appel en eux. Déjà opérationnelle depuis deux ans, l’école offre une formation vraiment pratique qui colle à ce qui se passe dans la réalité du métier. On peut accueillir des groupes de 19 élèves. De sorte, les cours sont à échelle humaine et personnalisée. Et la beauté de la chose, c’est que vu la gratuité des cours, vous ne vous retrouvez pas au final avec des dettes étudiantes! Le Québec étant une pépinière de talents, et on ne parle pas du niveau chez nous de créativité artistique reconnu à l’échelle mondiale, le Carrefour joue déjà un rôle prépondérant pour mieux encadrer la vocation artistique, sur et derrière la scène. Pour avoir une vue globale des programmes de cours vous pouvez vous rendre sur les deux sites web qui détaillent les enseignements offerts.