Du 3 au 13 août

Célébrer la culture... à Saint-Sauveur

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
Festival des Arts de Saint-Sauveur

Si vous aimez la danse, la musique, la culture, c'est le festival à ne pas manquer cet été. Autant par les grands noms invités – Yannick Nezet Séguin, Louise Lecavalier, Martha Waingwright pour ne citer que des Québécois – que par l'extrême qualité des spectacles présentés. Depuis plusieurs années, c'est un rendez-vous que je ne manque jamais, un moment fort de l'été au Québec. Sous la direction artistique du danseur principal du Ballet national du Canada et chorégraphe, Guillaume Côté, le Festival des Arts de Saint-Sauveur fête cette année ses 25 ans d'existence.

la liste de l'été 2016la liste de l'été 2016Pour ne rien manquer, les spectacles gratuits de la scène extérieure Desjardins précéderont ou suivront les spectacles sous le chapiteau. «Pour que l'on puisse profiter de toute la programmation, confie Guillaume Côté, on peut passer toute la journée à Saint-Sauveur, profiter des spectacles de l'après-midi et se rendre ensuite au chapiteau».
 
MarthaDeux noms à retenir et qui selon le directeur artistique devrait s'inscrire dans la tradition les années à venir. Wainwright et Nezet-Seguin. Saint-Sauveur est la ville des soeurs Kate et Anna McGarrigle. Rufus Wainwright, qui a passé des vacances à Saint-Sauveur, ouvrait le festival l'année dernière. Cette année, c'est au tour de sa soeur, Martha de présenter ses chansons. Elle sera entourée de ses musiciens mais aussi des chorégraphies de quatre artistes. Yannick Nezet-Seguin, qu'on ne présente plus, sera de retour pour une seconde année avec l'orchestre Métropolitain de Montréal. Au programme des oeuvres de compositeurs tchèques Dvo?ák, et Smetana avec un extrait de la Moldau. «Nous souhaitons que cette collaboration pourra se poursuivre les prochaines années malgré l’emploi du temps chargé de Yannick Nezet-Seguin mais nous connaissons tous sa grande générosité», ajoute Guillaume Côté.
 
Concocter une programmation relève de la haute voltige, il faut tenir compte de la disponibilité des compagnies, des danseurs, et enfin de la logistique et du financement. Guillaume Côté et son équipe ont su encore cette année attirer sous le chapiteau des danseurs variés mais qui excellent dans leur danse. On pense bien sûr à Louise Lecavalier et son spectacle So Blue qui décoiffe littéralement et a reçu un accueil triomphal partout où il a été présenté. Création pour Bryan Arias, ce danseur et chorégraphe new-yorkais qui a dansé pour les plus grands, de Kylián à Naharin, à la tête aujourd'hui de sa propre compagnie, a réservé sa toute nouvelle création A rather lovely thing pour le Festival de Saint-Sauveur, un autre événement des plus attendus au cours de la semaine.
 
Du côté des compagnies invitées, place aux femmes, avec tout d'abord la chorégraphe israélienne Sharon Eyal qui vole de ses propres ailes sous l'enseigne de L-E-V. Elle présentera OCD Love, une chorégraphie insprirée d'un poème slam, nourrie de la musique techno du DJ Ori Litchik. De la contemporanéité, on passera à la tradition avec Soledad Barrio & Noche Flamenca. Soledad Barrio est considérée comme la plus grande danseuse de flamenco au monde. Elle sera accompagnée de danseurs, chanteurs, guitaristes et percussionnistes. Si l'on aime la danse, il est difficile de résister au flamenco qui se perd dans la nuit des temps mais qui garde cette beauté violente et passionnelle, cette grande chaleur qui vous gagne aussi bien le corps que l'âme. «Soledad Barrio et ses complices seront aux États-Unis, et ils ont décidé de prolonger leur séjour en Amérique du Nord pour être présents à Saint-Sauveur, c'est un grand honneur pour nous, précise Guillaume Côté, de pouvoir montrer le meilleur du flamenco».
 
Quant à Guillaume Côté, il sera aussi sur scène pour une soirée entouré des danseurs du Ballet national du Canada. Deux de ses chorégraphies seront à l'honneur, l'une sur le Boléro de Ravel, l'autre sur des chansons de Léonard Cohen. S'ensuivra un pas de deux créé tout spécialement pour le danseur et sa partenaire et conjointe, Heather Ogden, par le chorégraphe Marcelo Gomes. Et pour terminer, un solo extrait de la Belle au bois dormant. Une façon de découvrir, pour ceux qui ne le connaissent pas encore, l'immense talent de cet interprète.
 
Autre tradition du Festival, la Soirée des étoiles, où des danseurs de grandes compagnies de danse sont invités sur scène pour nous donner un aperçu de la diversité des talents à travers le monde. De la danse, de la musique et des chansons se retrouveront sur la scène extérieure Desjardins. Des spectacles gratuits qui permettent de découvrir la relève, de jeunes artistes débordants de talents et qui ensoleilleront les après-midi de la petite ville de Saint-Sauveur qui sait faire place au plaisir de la culture. «J'essaie de créer des ponts entre ce qu'on appelle la danse contemporaine et la danse classique. Pour moi, il n'y a pas de différence quand on découvre autant de ta-lents, conclut Guillaume Côté. Le Festival est une très bonne place pour se ressourcer par la nature qui l'entoure et avoir aussi beaucoup de plaisir en assistant aux spectacles.»
 
Enfin, et ce n'est pas un des moindres plaisirs de ce festival, la possibilité de côtoyer et de rencontrer tous les artistes avant, après les spectacles de façon informelle ou formelle avec les rencontres qui auront lieu après chaque représentation. Un petit bonheur au coeur de l'été, pour ceux et celles pour qui l'art est indispensable à leur vie. 
 
Festival des Arts de Saint-Sauveur (FASS)  
Du mercredi 3 août au samedi 13 août 2016.
Visitez le site web du FASS au www.festivaldesarts.ca
Achat par téléphone Ticketpro :
514 790-1111 | 1 866 908-9090