Livre

Mishenka

Benoit Migneault
Commentaires
Mishenka

Les échecs sont un sport national en Russie et, en mars 1960, se déroule un événement à sans nul autre pareil qui captive l’attention des médias et du public : l’affrontement entre Maxim Koroguine, un joueur de 49 ans, invaincu et extrêmement cérébral, et Mikkhail Gelb, un joueur de 23 ans, d’un romantisme à tout crin, qui considère les échecs comme une forme de poésie.

Mishenka

la liste de l'été 2016
la liste de l'été 2016

Les fans d’échecs reconnaîtront, dans ces deux protagonistes, les avatars de Mikhaïl Botvinnik et Mikhaïl Tal qui se livrèrent effectivement un combat échevelé pour le titre de vainqueur au championnat mondial. Cette histoire nous est relatée par l’intermédiaire d’Otchik, un journaliste qui fait ici office de narrateur, mais également de traducteur afin d’expliquer au lecteur parfois néophyte, la nature et la finesse de ce qui se déroule sur l’échiquier ainsi que l’intensité des mouvements de foule correspondants. Pour l’auteur, Daniel Tammet, les échecs sont un moyen privilégié pour expliquer la nature de la pensée, la sienne ou celle de l’autre, puisque chaque joueur doit développer une stratégie, mais doit également anticiper celle de son adversaire, donc sa manière de penser. Par ailleurs, pour lui, ce jeu constitue l’intermédiaire idéal pour illustrer la poésie inhérente des chiffres. Il faut dire que celui-ci a la particularité de pouvoir jeter un regard presque unique sur les nombres : atteint du syndrome d’Asperger, il s’est classé parmi les cent génies du monde, appris l’islandais en sept jours et peut réciter les 22 514 premières décimales du nombre pi. Né en Angleterre, il réside maintenant en France, mais fréquente ponctuellement le Québec puisque la famille de son conjoint réside dans la région de Gatineau. Un roman résolument différent qui nous entraîne dans un univers que l’on ne fréquente généralement que peu et nous enseigne que mathématique et romantique palpitent bien au souffle d’une seule et même rime.
 
 
Mishenka / Daniel Tammet. Paris : Les Arènes, 2016. 237p.