Franck et Claude

Filer le parfait bonheur

André-Constantin Passiour
Commentaires
Frank Claude

Ils s’appellent Claude Longtin et Franck Chosson, ils demeurent à Saint-Jean-sur-Richelieu et filent le parfait bonheur depuis quatre ans et demi maintenant. Ils vont se marier le 16 juillet, à Contrecœur. Claude et Franck sont un couple que l’on peut dire «intergénérationnel» puisque l’un, Franck est âgé de 45 ans alors que l’autre douce moitié, Claude, a 67 ans à présent. Ils prouvent qu’une telle relation peut fonctionner si on est honnête l’un envers l’autre et si l’on ne se complique pas la vie et que l’on voit le bon côté des choses au quotidien. Après tout, n’est-ce pas l’amour qui est le plus important ?

Plutôt timide, au bout du fil, Claude Longtin laissera son conjoint Franck Chosson s’exprimer pour les deux. Claude est un retraité du MTQ (ministère des Transports du Québec), il a été camionneur et opérateur de machinerie. «Ça n’a pas été facile de convaincre Claude de se marier, c’était même beaucoup d’ouvrage ! Claude travaillait pour le MTQ, ce n’était pas un milieu ouvert, surtout pas à l’époque, on ne parlait pas d’homosexualité, il fallait vivre plutôt caché. C’était difficile dans ce domaine-là donc, lorsqu’on a parlé de mariage, il a fallu argumenter, mais au final, maintenant, nous sommes tous les deux très heureux de nous marier», indique M. Chausson qui est chauffeur d’autobus au RTL (Réseau de transport de Longueuil), depuis quelques années.
 
Franck Chosson a émigré au Québec, il y a sept ans et demi en provenance de la France. «J’ai connu quelqu’un d’autre avant Claude, mais c’était plutôt une relation passionnelle, j’avais eu le coup de foudre. Mais ça n’a pas duré longtemps, tandis qu’avec Claude, c’est le véritable amour, je suis serein grâce à lui, je suis comblé», dira M. Chosson. Même s’ils ont un tempérament assez fort tous les deux, ils vivent l’art du «s’il y a quelque chose, on se parle tout de suite et, surtout, de ne pas vivre dans le stress, on se rend les choses faciles».  «On partage tout ensemble, on va vraiment dans la même direction tous les deux, nous avons une grande complicité», rajoutera Franck Chosson.
 
Oui, il y a bien 22 ans qui séparent les deux hommes. C’est un peu ce qui fait peur à Franck, ce n’est pas une question d’âge, c’est plutôt une appréhension quant à la santé de son conjoint. «J’ai peur parce qu’il est plus vieux que moi et, oui, j’ai peur de le perdre ou qu’il lui arrive de graves problèmes de santé…», souligne-t-il avec une petite angoisse dans la voix…
 
Si Franck joue au soccer et aime bien les sports, cela ne l’empêche pas de partager certaines activités avec Claude, comme jouer au bowling tous les mardis soirs, dans la ligue Les Gaillards. «C’est une activité de sport, mais de loisir et sociale aussi que nous pratiquons ensemble depuis deux ans à présent, poursuit Franck Chosson. On a bien du fun tous ensemble, nous mangeons ensemble avec d’autres membres de la ligue, il y a le souper de Noël, les partys, et on rigole car c’est une occasion de détente aussi.»
 
C’est donc le 16 juillet, à Contrecoeur, en Montérégie, que l’on célèbrera l’union de Claude et Franck. C’est Yves, le frère de Claude, qui les mariera et toute la famille et les amis y seront réunis. La mère de M. Chosson viendra de France pour assister au mariage. «Nous avons bien hâte», de conclure Franck Chosson.