À lire...

Veiller Pascal

Benoit Migneault
Commentaires
Veiller Pascal

Un roman qui débute, littéralement, sur les chapeaux de roues ! Son narrateur vit une petite existence peinarde, maintenant qu’il est à la retraite, agrémentant son ordinaire de séances de clavardage avec certains hommes côtoyés sur des sites de rencontre.

la veillerC’est donc par le plus grand des hasards qu’il fait connaissance avec un homme dans la trentaine, Pascal, avec qui il ressent non pas une chimie immédiate, mais à tout le moins une curiosité certaine. Ce qui s’annonce comme une petite rencontre paisible dans un café de quartier se transforme cependant rapidement en une course vers l’urgence puisque Pascal, hanté par un sentiment d’infériorité, a fait une tentative de suicide. Ce qui signalerait habituellement la fin de tout contact amorce cependant le renforcement de celui-ci. Pourtant, Pascal n’est pas d’un abord facile. Les moments carrément désagréables sont cependant suivis de révélations désarmantes, qui présentent des aspects méconnus et surprenants du personnage, ainsi que des sourires éclatants et lumineux.Pascal est-il un manipulateur ou un être torturé d’où cherche à émerger un être exceptionnel ? Le narrateur est-il en train de se perdre dans cette relation ou, au contraire, est-ce une dernière chance pour lui de vivre une relation d’exception ?
 
Un roman superbement bien écrit où l’auteur, Luc Mercure, bouscule constamment notre compréhension des personnages et de leurs motivations. Pascal demeure cependant l’axe central du récit, c’est d’ailleurs l’un des rares personnages dont le nom est révélé, même s’il demeure étrangement insaisissable. Ce n’est que la conclusion qui nous apporte les éléments de réponse attendus même si certaines parts de mystères demeurent.
 
Veiller Pascal / Luc Mercure. Montréal : Québec Amérique, 2016. 296p. (Littérature d’Amérique)