À lire...

Géolocaliser l’amour

Benoit Migneault
Commentaires
Géolocaliser l'amour

Le très prolifique Simon Boulerice nous présente ce qu’il qualifie d’un « roman par poèmes » qui relate les aventures et mésaventures de Simon à la recherche du grand amour. Pour aller au bout de cette noble quête, il s’en remet cependant au Grindr et autres Tinder de ce monde avec des résultats que l’on pourrait souvent qualifier de catastrophiques ou, à tout le moins, de discutables.

 Géolocaliser l’amourLibrement inspiré des différentes expériences de l’auteur, celui-ci ne s’embarrasse pas de faux semblants en créant un flou artistique entre le narrateur et lui-même, allant même jusqu’à incorporer au récit et à vertement y critiquer son propre passage à Tout le monde en parle. La forme est inusitée et bien évidemment plus ardue à décoder que le roman, mais on plonge cependant rapidement dans cette recherche qui fait parfois dégringoler de bien haut notre héros. L’auteur fait preuve d’un ton mi-figue mi-raisin dans sa description des hauts et des bas résultants des applications amoureuses avec lesquelles il se collette. Il y perd parfois sa dignité, mais ne se départit jamais de son humour et propose ainsi au lecteur un florilège d’anecdotes assez amusantes où il est partagé entre le dégoût et l’excitation : le «Yarsh» et le «Wow», comme il le décrit lui-même. À noter qu’une lecture théâtrale du texte fut présentée à la Maison de la culture Maisonneuve, le 19 juillet 2016, dans le cadre du festival Zone Homa. Simon Boulerice en signait la mise en scène et avait confié la lecture aux comédiens Lucien Bergeron, Tommy Lavallée et Jocelyn Lebeau. 
 
Géolocaliser l’amour / Simon Boulerice. [Québec] : Éditions de ta mère, 2016. 243p.