Groupe social

Les vieux amis

Éric Whittom
Commentaires
Pierre Quesnel et Denis Boucher,
Photo prise par © Éric Whittom

En avril 2016, Denis Boucher, Régis Landry et Pierre Quesnel ont fondé le groupe Les vieux amis qui comptait, au début de février, quelque 200 membres abonnés à son groupe fermé Facebook, provenant de plusieurs régions du Québec.

Ce club social de Québec regroupe des hommes gais ou en processus de vivre leur orientation homosexuelle, de 50 ans et plus, en emploi ou à la retraite, en couple ou non, désirant briser l’isolement et s’entraider. 
 
« À la retraite, beaucoup de gens se retrouvent souvent seuls, parce qu’ils perdent leur cercle social qui était rattaché uniquement à leur travail, a expliqué Denis Boucher lors d’une entrevue accordée à Fugues. De plus, des gars de notre communauté qui résident en centre d’hébergement doivent retourner dans le garde-robe. »
 
Les vieux amis ne sont pas fermés à l’idée d’accepter certains hommes de moins de 50 ans qui souhaiteraient joindre leur groupe, mais uniquement s’ils vivent de l’isolement. « À quarante ans, les gens vivent normalement moins d’isolement, parce qu’ils sont toujours en milieu de travail. Par contre, nous refusons les demandes d’adhésion des jeunes dans la vingtaine ou la trentaine, du Québec et d’ailleurs dans le monde…»  
 
Brunch, 5 à 7 et plus encore 
Les activités ont généralement lieu à Québec, dans des endroits qui ne sont pas nécessairement fréquentés exclusivement par la communauté gaie. « Le but, c’est justement de démontrer à certaines personnes du groupe que maintenant, nous pouvons aller n’importe où et que nous sommes acceptés partout, a expliqué Denis Boucher. C’est une minorité qui va commencer à nous lapider sur la place publique. […] Par contre, dans la génération que nous visons, il y en a beaucoup qui pensent ça, parce que ça ne fait pas longtemps qu’ils sont sortis du garde-robe ou parce qu’ils sont encore dans le garde-robe. »
 
Les vieux amis se rencontrent régulièrement deux fois durant le mois, à l’occasion d’un 5 à 7 et lors d’un brunch (un samedi ou un dimanche, de 10 h à 13 h). Denis Boucher a souligné que le nombre de participants augmente d’activité en activité, de huit au départ à environ une cinquantaine au dernier brunch en février.
 
D’autres activités seront éventuellement organisées, notamment un week-end à Montréal et une croisière sur le Louis-Jolliet. «Certains membres lancent aussi des invitations sur la page Facebook, par exemple pour faire un pique-nique ou une randonnée à vélo, voir une pièce de théâtre ou aller à la cabane à sucre. En novembre, nous sommes allés 25 gars à Cuba. »
 
Certaines personnes participant aux activités ont même rencontré un compagnon. « Ce n’est pas le but principal de notre groupe. C’est sûr que plus tu fréquentes des gens, plus tu as de chance de créer des liens amicaux ou éventuellement amoureux. Il y a quelques couples qui se sont formés, mais il y a surtout beaucoup de liens amicaux qui se sont créés.»
 
Les membres alimentent régulièrement la page Facebook Les vieux amis avec notamment des suggestions de conférences, d’articles et d’activités de la communauté gaie.
 
Il n’y a aucuns frais pour adhérer au groupe. Il suffit de soumettre une demande sur sa page Facebook.