COVFEFE: THE BROADWAY MEDLEY!

L’humoriste américain Randy Rainbow a trouvé en Trump un sujet innépuisable d’inspiration parodique

L'équipe de rédaction
Commentaires

Depuis qu’il a  transformé la campagne présidentielle en super-comédie musicale, il succède les clips parodiques des expressions ou énormités prononcées ou écrites par Donald Trump.

Lors du premier débat opposant Donald Trump et Hillary Clinton, il a tiré une chanson inspirée du mot « braggadocious » utilisé par Donald Trump – un mot construit à partir de « bragg » (se vanter). À ce moment là du débat, Donald Trump expliquait à quel point il était fort mais pas prétentieux. Randy Rainbow a repris l’air de Mary Poppins et transformé le refrain.

« Super careless, fragile ego, extra braggadocious. »

Plus récemment, Randy Rainbow a écrit une chanson autour de l’expression « Grab a pussy » (« Attraper la chatte »). Ce sont les mots employés par Donald Trump pour décrire ce qu’on peut faire aux femmes dès qu’on a un peu de pouvoir. La chanson est chantée sur l’air de Jiminy Cricket dans « Pinocchio »

Interrogé par Business Insider, Randy Rainbow raconte qu’il a étudié la comédie musicale et qu’il associe naturellement les mots qu’il entend à des airs connus. Il vient d’une famille juive « très drôle et progressiste » – « c’est de là que vient le sens de la répartie ». À propos de Donald Trump et de son colistier Mike Pence, il dit : 

« Ils ont l’air de deux monstres sortis de deux films d’horreur différents et réunis pour un blockbuster. »

Enfin, dans la dernière vidéo en date, il se moque d'un tweet incompréhensible du président américain, publié la semaine dernière et qui a été au centre de la « conversation » virtuelle.

Quelques autres vidéos parodiques sur TRUMP ou des personens de son entourage.